23.4 C
Miami
dimanche, avril 21, 2024

INTELLIGENT ET ARTIFICIEL ?

Date:

Le hamster est à perdre pattes.

Il dérape comme un chauffard qui se prend pour Gilles Villeneuve et qui se fait surprendre à grande vitesse sur un pont glacé avec sa voiture aux pneus fesses.

Et ce n’est même pas un poisson d’avril.

L’alerte est sur toutes nos tablettes.

Un(e) intelligent(e) artificiel(le) va tous nous voiler le ciel.

La créature bouffe tout rond son créateur.

La souris avale l’éléphant.

L’homme a voulu tout robotiser. RoboCop va nous et vous envoyer au bureau de chômage et enrichir davantage ces milliardaires qui mettent au monde des satellites et des Spoutniks, Avatars et sanguinaires.

Ça fait peur à toute l’industrie du cinéma, du théâtre et de la télévision. Par exemple, celui qui imitait la voix de Sylvester Stallone ou de Leonardo DiCaprio dans les studios de doublage est déjà remplacé par l’intelligence artificielle.

IA ne fait plus rire tous les Hi, Ha de la planète. Il fait aussi trembler dans l’industrie du sport. Bientôt, plus personne ne pourra plus imiter la voix de Mario Tremblay ou de Stéphane Richer, comme le fait si bien Michel Beaudry. Un intelligent artificiel mettra Beaudry à la retraite.

On nous a déjà enlevé nos journaux papier qui sentaient bon sous nos toasts, nos œufs et notre café au déjeuner le matin. On nous a remplacé ça par du faux ou par du fake.

Mais ça fait plier en deux tous les <tik tok-eux>.

Que de voir une photo trafiquée du pape malade dans un costume Michelin. Ou un président, comme Emmanuel Macron, enfoui dans un camion à ordures pour vidanger une fausse info.

Aucun avatar ne remplacera la voix de papa.

Jusqu’au jour de sa mort le 31 juillet 2011, alors qu’il avait quatre-vingt-treize ans et sept mois, mon père a refusé d’avoir un téléphone cellulaire ou un ordinateur. 

Sa vie c’était sa Jacqueline et sa famille. C’était des échanges autour de la table. C’était des parties de cartes amicales, c’était ses marches au village, c’était un voyage aux États-Unis pour visiter ses frères, c’était de faire son p’tit jardin dans la cour arrière.

La technologie a du bon. Jusqu’au jour où elle décide de gérer et de rompre avec nos habitudes de vies. 

Je veux entendre le vrai Pierre Houde décrire les parties du Canadien. 

Je veux voir à la télé le véritable Marc Labrèche sous ses personnages. 

Je veux lire du Molière pour me créer mes propres images.

Et je ne veux surtout pas être mené par le bout du nez par un artificiel qui se prétend intelligent. Intelligent et artificiel, ça résonne comme démentiel. 

De la tête jusqu’aux orteils !

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

HOLLYWOOD : FLANIGAN’S A ROUVERT SES PORTES

Près de 6 ans après qu’un incendie s’était déclaré...

WALT DISNEY WORLD S’AGGRANDIT !

« L’endroit le plus magique sur Terre » a...

ODEUR DE FUMÉEE EN PROVENANCE DES BAHAMAS

ODEUR DE FUMÉEE EN PROVENANCE DES BAHAMAS Des résidents de...

MÉTÉO FORT-LAUDERDALE

Les prévisions mtéorologiques du 10 au 16 avril font...