22 C
Miami
jeudi, février 2, 2023

PROJET NICHE : UN OURAGAN DE 200 MPH

Date:

Les zones côtières de la Floride et de tout le pays connaissent un développement économique, social et infrastructurel croissant depuis des décennies. Tellement qu’aujourd’hui, 40 % de la population des États-Unis vit dans des zones à risque.  

La National Science Foundation (NSF) des États-Unis indique que les mers plus chaudes provoqueront davantage d’évènements climatiques puissants et mettront à mal les infrastructures civiles. Les risques pour les bâtiments, les ponts, les routes, les systèmes de services publics (eau et électricité) sont maintenant aggravés. Le temps presse car les ouragans seront plus fréquents et plus puissants. C’est pourquoi la NSF a accordé 12,8 millions de dolllars à L’Extreme Events Institute de l’Université Internationale de Floride pour le projet NICHE (National Full-Scale Testing Infrastructure for Community Hardening in Extrême Wind, Surge and Wave Events ).

Le projet NICHE

Le projet consiste à concevoir et à construire une installation d’essais de vents extrêmes, de surtension et de vagues. Cette installation permettra de simuler un ouragan de 200 mph. Elle sera combinée à un bassin d’eau pour simuler des ondes de tempête (l’action des vagues) de dix à vingt pieds de haut. Selon le chercheur principal du projet, Arindam Gan Ghowdury, professeur d’ingénierie à la Florida International University, « […] aucune autre installation comme celle-ci n’existe nulle part dans le monde ».

Il s’agira plus précisément de tester expérimentalement l’impact des vents extrêmes combinés aux actions des vagues sur les différents types d’infrastructures civiles. L’objectif est d’aider à développer des structures plus solides.

Il existe déjà un simulateur d’ouragan qui génère des vents de 157 mph et des intrusions de pluie, nommé Wall of Wind (WOW). Il a été construit en 2012 au coût de huit millions de dollars. Toutefois, en moins de dix ans, les tempêtes ont déjà dépassé cette puissance et tendent maintenant vers les 200 mph. L’ouragan Dorian a frappé les Bahamas avec des vents soutenus de 185 mph en 2019.  Il faut donc mettre à jour les capacités de recherches, d’où le projet NICHE.

La subvention a été accordée pour la réalisation de la phase initiale du projet. La construction à grande échelle nécessitera davantage de financement. Le bâtiment fera partie de la Natural Hazards Engineering Research Infrastructure (NHERI).

Malheureusement, pour assurer la sécurité des infrastructures civiles, la Floride et les autres zones côtières du pays devront revoir leur politique de développement car le projet NICHE ne suffira pas. Les projets d’atténuation des dommages auront beau se succéder à coup de millions, même de milliards (23,2 milliards $ pour atténuer l’impact de la montée de l’eau salée dans les Everglades dû à l’élévation du niveau de la mer), tout cela risque d’être vain à long terme si rien n’est fait pour s’attaquer à la source du problème climatique. 

Il faudra plus d’éducation environnementale et repenser le développement côtier, car immanquablement, tôt ou tard, les pertes économiques  seront insoutenables.   

Previous article
Next article

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

LA ZONE GRISE DE LA DURÉE DE SÉJOUR DES CANADIENS 

Alors que de nombreux aspects du système d’immigration américain...

LES VENTES DE LOGEMENT EN DÉCLIN EN 2022

En 2021, les maisons, condos et appartements se vendaient...

LA COURSE À LA COURSE

En février en Floride, l’atmosphère pulse à un rythme...

DOMINICK LÉONARD, UN HUMORISTE BIEN DE SON TEMPS !

Par Hélène Fleury L’homme aura bientôt 50 ans et cela...