28.3 C
Miami
mercredi, mai 29, 2024

Débat de l’investiture présidentielle républicaine

Date:

Lors du débat de l’investiture présidentielle républicaine tenu à Miami le 8 novembre, la confrontation attendue entre Nikki Haley et le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a été usurpée par des échanges amers entre l’entrepreneur Vivek Ramaswamy et Haley, ancienne ambassadrice de l’ONU. 

Ramaswamy a déclaré : « lors du dernier débat, elle [Haley] s’est moquée de moi pour avoir rejoint TikTok alors que sa propre fille a utilisé l’application pendant longtemps. Alors tu veux peut-être t’occuper de ta famille en premier. » Haley a rétorqué : « laisse ma fille en dehors de ça », et alors que Ramaswamy poursuivait, elle l’a renvoyé en disant « tu n’es qu’un salaud ».

Concernant la Chine et l’Ukraine, Haley a déclaré que Vladimir Poutine et Xi Jinping adoreraient voir Ramaswamy à la Maison Blanche, ce qui n’a pas été dit à la manière d’un compliment.

DeSantis a souligné qu’il souhaitait stopper les trafiquants de drogue qui traversent la frontière sud avec le Mexique pour entrer aux États-Unis, critiquant Trump de ne pas l’avoir fait avec la construction d’un mur. DeSantis s’est engagé à le faire. Il a aussi déclaré : « j’en ai marre des défaites des républicains », en faisant référence aux pertes étatiques des républicains, la veille, dans le Kentucky, en Virginie et en Pennsylvanie. Le gouverneur a précisé : « en Floride, j’ai montré comment ça se faisait. Il y a un an, nous avons remporté une victoire historique, voire écrasante, ici-même dans le comté de Miami-Dade ». 

Tous les candidats ont déclaré s’engager à soutenir l’Israël. Ils ont trouvé un terrain d’entente sur leur vision anti-avortement et les réformes de la sécurité sociale. Pour cibler la communauté cubaine, l’ancien président Donald Trump a, quant à lui, tenu un rassemblement à Hialeah, au nord-ouest de Miami. Il n’a pas prévu de participer non plus au quatrième débat le 6 décembre en Alabama.

Sondages

Un sondage de USA TODAY/Suffolk University en octobre dernier indique que Donald Trump est soutenu par 58 % des électeurs inscrits. Nikki Haley a fait un bond à l’échelle nationale en passant de 4 % dans le sondage réalisé en juin à 11 % dans celui effectué en octobre. Elle est à un point en dessous de DeSantis qui a obtenu 12 %, représentant une forte baisse par rapport à son soutien de 23 % en juin.

Un récent sondage du New York Times et du Siena College signale que Haley et DeSantis sont de puissants concurrents au président Biden dans les Swing States. Si Trump devenait hors course et qu’Haley remportait la nomination, le sondage montre qu’elle pourrait être une adversaire de Biden plus puissante que Trump.

Wisconsin : Haley 53 % (+14) Biden 39 % – DeSantis 48 % (+4) Biden 44 % 

Biden 47 % (+2) Trump 45 %.

Michigan : Haley 46 % (+10) Biden 36 % – Trump 46 % Biden 46 % – Biden 44 % (+1) DeSantis 43 %.

Pennsylvania : Haley 49 % (+10) Biden 39 % – Trump 49 % (+5) Biden 44 % 

DeSantis 47 % (+4) Biden 43 %.

Nevada : Trump 52 % (+11) Biden 41 % – Haley 46 % (+9) Biden 37 % – DeSantis 45 % (+4) Biden 41 %.

Arizona : Haley 46 % (+9) Biden 37 % – Trump 49 % (+5) Biden 44 % – DeSantis 46 % (+4) Biden 42 %.

Georgia : Trump 49 % (+5) Biden 44 % – Haley 45 % (+5) Biden 40 % – DeSantis 45 % (+1) Biden 44 %.

La moyenne nationale des sondages présentée par RealClear Politics indique les résultats suivants : Trump 58,5 – DeSantis 14,4 – Haley 9,0. Celle des notes favorables pour les dirigeants politiques américains est : Biden 40,6 – Trump 39,6 – DeSantis 35,1 – Haley 30,6.

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

Brèves

Red Lobster dépose une demande de mise en faillite Red...

L’IA devrait-elle s’en mêler ?

En tant d’Être humain, il est difficile de ne...

La fin des changements climatiques

Tout porte à croire que le gouverneur Ron DeSantis...

De nouveaux projets dans deux aéroports de Floride

Les aéroports de Fort Lauderdale-Hollywood (FLL) et de Palm...