30.3 C
Miami
lundi, mai 20, 2024

ZOOM SUR LES DIFFÉRENCES ENTRE LES VISAS DE VISITEUR B1 ET B2 AUX ÉTATS-UNIS

Date:

Lorsqu’il s’agit d’organiser un voyage aux États-Unis, l’obtention du visa adapté à vos besoins est essentielle. La majorité des visiteurs de courte durée auront besoin d’un visa B1 ou B2 pour un voyage temporaire aux États-Unis et dans certaines circonstances, d’une combinaison des deux. Maintenant, quelles sont les différences ? 

Le visa B1 couvre généralement tous les voyages d’affaires des ressortissants étrangers entrant aux États-Unis, y compris les voyages pour rencontrer des collaborateurs, négocier ou signer des contrats, assister à des formations professionnelles ou à des conférences. À noter que le délai maximum de présence aux États-Unis habituellement accordé par ce statut pour les Canadiens est de 180 jours par entrée en sol américain.

Cependant, il est crucial de comprendre que le visa d’affaires B1 ne permet pas de travailler ou d’étudier aux États-Unis. En effet, il ne couvre pas les performances rémunérées, ni les allocutions professionnelles devant un public qui aurait payé pour l’écouter. 

Les demandeurs de visa B1 doivent fournir des preuves claires des fonctions commerciales prévues pendant le voyage, des moyens financiers pour les soutenir tout au long de leur séjour aux États-Unis et des liens démontrés avec leur pays de résidence pour s’assurer qu’ils rentreront chez eux à la fin du voyage. 

Pour les ressortissants étrangers qui souhaitent entrer aux États-Unis à des fins touristiques ou médicales, le visa B2 est la solution idéale. Cela signifie que les titulaires d’un visa B2 peuvent rendre visite à des amis et à leur famille, assister à des événements, partir en vacances et recevoir des traitements médicaux – en dehors du tourisme de naissance, qui n’est pas valable sous le visa B2 – avec les mêmes critères d’éligibilité que leurs homologues du visa B1. Il est possible de combiner un visa B1 à un visa B2, ce qui permet de voyager aux États-Unis pour affaires ou pour le tourisme, tant que le demandeur satisfait toutes les exigences. D’ailleurs, plusieurs voyageurs aux États-Unis se voient accorder un visa combiné « B1/B2 ».

Bien que certains ressortissants étrangers puissent penser que la participation à tout type d’œuvre caritative sera couverte par leur visa B1, B2 ou B1/B2, ce n’est pas toujours le cas. En vertu de la politique des services de citoyenneté et d’immigration des États-Unis (USCIS), tout rôle de bénévole qui serait normalement un poste rémunéré ou tout rôle de bénévole pour lequel une rémunération devrait suivre plus tard nécessitera une autorisation d’emploi valide de l’USCIS pour être considéré comme légal.

Selon l’USCIS, si un type d’avantage peut revenir à l’étranger, même s’il ne s’agit pas d’un salaire ou d’avantages sociaux, les services seront considérés comme un emploi non autorisé et pourraient mettre en péril le statut du ressortissant étranger aux États-Unis.

Pour que le travail caritatif d’un visiteur soit considéré comme légal selon l’USCIS, le ressortissant étranger doit effectuer des services pour une organisation à but non lucratif sans aucune attente de rémunération, y compris toute forme de paiement, ou logement et pension et doit être effectué uniquement pour le bénéfice de la communauté ou d’autres individus, et non pour quelque bénéfice que ce soit du volontaire.

Décider quel visa américain s’applique le mieux à votre situation peut s’avérer compliqué, surtout si cela inclut du travail caritatif. Afin de maximiser vos chances d’approbation, assurez-vous de consulter un avocat en immigration pour vous guider tout au long du processus.

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

SUD DE L’ÉTAT : PAS DE FORTES HAUSSES DE LOYER ?

Selon une étude récente, le coût des loyers ne...

Nouveau resto d’origine canadienne : JOEY AVENTURA

Situé dans la nouvelle section « Esplanade » près...

CONGÉS DE TAXE DE VENTE INCLUANT DES PRIMES D’ASSURANCE

En Floride, les « exonérations annuelles de taxe de...

ACTIVITÉS DU WEEK-END !

Le 3e GRAND PRIX de Formule 1 bourdonne à...