28.9 C
Miami
lundi, juin 24, 2024

Portrait révisé des acheteurs internationaux

Date:

Les acheteurs internationaux en Floride ont représenté seulement 5 % des ventes totales immobilières sur la période août-22 jusqu’à juillet-23, soit 18 % de moins par rapport à l’année précédente. Ils représentaient 14 % des ventes immobilières en 2013. 

L’accès à la propriété en Floride est devenu extrêmement compétitif pour les acheteurs internationaux. L’environnement fiscal avantageux depuis la réforme fiscale américaine de 2017, puis la COVID et le télétravail, ont fait exploser le marché floridien ces dernières années. Les acheteurs domestiques américains venant d’autres États font des offres élevées, car la Floride reste un très bon investissement. Les prix sont encore pour le moment plus bas qu’en Californie ou à New York. En 2022-2023, on enregistre plus de biens à vendre en Floride que pendant la période COVID, mais l’inventaire de stock reste bas. Donc les prix ne baissent pas : le marché floridien reste encore un marché de vendeurs. 

D’après une étude détaillée de Florida Realtors®, réalisée auprès de 5 200 agents immobiliers entre août 2022 et juillet 2023, il y a moins de transactions venant d’acheteurs internationaux à cause d’un dollar américain fort et de l’inflation mondiale. L’augmentation des dépenses des ménages dans leur pays d’origine remet parfois à plus tard les achats internationaux de résidence secondaire de vacances. 

La Floride attire encore

Un tiers des agents immobiliers qui ont participé à l’étude déclare avoir travaillé avec des clients internationaux, ce qui est beaucoup plus que la moyenne nationale américaine. Les Canadiens sont les premiers investisseurs internationaux en Floride avec 18 % des ventes internationales, 17 % pour les Européens, et 46 % pour l’Amérique latine et les Caraïbes. 

Près de 83 % des Canadiens qui ont acheté en Floride ne sont pas des résidents permanents. Ils achètent principalement pour avoir une destination de vacances ou faire de l’investissement locatif. Parmi eux, 52 % déclarent que leur bien immobilier sera exclusivement leur logement de vacances : ce sont bien entendu les snowbirds qui ne souhaitent pas louer leur nid.

Le prix d’achat médian payé par les Canadiens est de 413 200 $, soit légèrement plus que le prix moyen des ventes en Floride 383 000 $, et 81 % des Canadiens ont réalisé leur achat entièrement en argent liquide. 

Les zones géographiques de prédilection des acheteurs canadiens sont Miami-Fort Lauderdale-West Palm Beach pour 27 %; 19 % préfèrent Cape Coral-Fort Myers; 11 % Naples; 8 % Tampa, Orlando, Sarasota. 

En Floride, les Canadiens achètent autant de maisons individuelles détachées que d’appartements. En revanche, ils ne raffolent pas des maisons de ville, seulement 10 % des ventes. D’ailleurs, ils aiment visiter le bien avant d’acheter : le mythe de l’acheteur qui se décide à distance via une visite en vidéo n’est pas vrai, car plus de 90 % des acheteurs se rendent sur place dans l’année précédant l’achat pour faire des visites de recherche de biens. 

Quelles que soient les fluctuations du marché immobilier et les tendances pour les mois à venir, les Canadiens restent très nombreux en Floride. En 2022, le Canada était le premier pays d’origine des touristes internationaux en Floride, battant ainsi les vacanciers d’Amérique du Sud ou d’Europe. 

Cette tendance se renforce en 2023 : les touristes canadiens sont en hausse de 81 % sur les deux premiers trimestres de l’année. L’attachement des Canadiens à la Floride ne se dément pas !

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

MÉTÉO ET QUOI FAIRE

MIAMI – FORT LAUDERDALE – THE PALM BEACHES Alberto, la...

Citizens Insurance vise une hausse des taux en 2025

Le 19 juin, le conseil des gouverneurs de la...

Navires et sous-marin nucléaire russes dans le port de La Havane

Un groupe de navires de guerre russes, étroitement surveillés...

LAUDERHILL : MATCHS DE LA COUPE DU MONDE DE CRICKET 

La Coupe du monde de cricket bat son plein...