22.8 C
Miami
mardi, mars 5, 2024

Chute des prix des billets d’avion

Date:

Lassés de l’inflation qui sévit depuis déjà plus de deux ans, les voyageurs peuvent désormais se réjouir de cette nouvelle tendance. Les compagnies aériennes proposent à présent des tarifs plus avantageux, signe évident qu’elles peinent à remplir leurs avions à pleine capacité. Leurs tarifs vers des destinations habituellement prisées, comme les capitales européennes telles que Paris, sont beaucoup plus bas que l’année dernière. Il en est de même pour les voyages vers tous types de destinations en périodes de vacances.

Denise Doriot, enseignante à la retraite à Tampa, a fait de bonnes affaires puisqu’elle a obtenu un aller-retour pour Chicago à moins de 40 $ et un aller-retour New York-Paris pour 230 $ ! Elle dit d’ailleurs avoir recommandé à ses amis d’acheter leurs billets maintenant pour aller quelque part; selon elle, c’est le moment !

D’après le moteur de recherches de vols Kayak (comparateur de prix de vols aériens, d’hébergements et de location de voitures), les prix pour voyager durant la Thanksgiving étaient environ 18 % plus bas que ceux de l’année dernière et pour Noël, la différence de tarifs est encore plus importante puisqu’elle se situe autour de 23 % moins chère. 

Kyle Potter, rédacteur en chef du blog de voyages  Thrifty Traveler, déclare que les prix du transport aérien n’ont pas été aussi bas depuis la forte réduction en 2020 durant la pandémie. Selon lui, plus qu’une baisse des prix, il y a aussi plus d’offres promotionnelles entre l’Amérique et l’Europe. Cependant, si les prix sont plus attrayants en ce moment, il y a quand même des défis importants qui impactent le tourisme et les voyages aériens, comme les guerres en Ukraine et au Moyen-Orient.

Fait important à noter : en 2021, il y a eu moins d’avions disponibles en raison de nombreuses intempéries, ce qui a donc signifié moins de sièges à occuper, causant une augmentation des prix. Cette année-là, les compagnies aériennes ont réalisé d’importants bénéfices suite à l’année 2020 qui avait, elle, été catastrophique. 

John Grant, analyste en chef chez OAG, société de conseil et de données en aviation, a déclaré que « l’industrie aérienne n’a jamais atteint les types de marges bénéficiaires et de rendement de capital qu’elle a réalisés au cours des deux dernières années ». Selon le professionnel, la situation actuelle est un retour vers la normale.

Cependant, cette année, il semble y avoir au contraire un excès de capacité, ce qui représente un avantage considérable pour les consommateurs.

Jet Blue, qui avait réalisé un bénéfice de 57 millions de dollars au troisième trimestre de 2022, enregistre cette année à la même période une perte de 153 millions. 

Malgré le fait qu’environ 30 millions de passagers ont voyagé en cette fin novembre, soit une augmentation de 9 % comparativement à l’année dernière, et de 6 % par rapport à 2019, si le nombre de siège augmente trop pour la demande de voyages, c’est clairement une victoire pour les voyageurs qui ne renonceront jamais à prendre l’avion !

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

Brèves

L’affaire Jeffrey Epstein refait surface Le gouverneur Ron DeSantis a...

Le Broadwalk et la plage d’Hollywood appartiennent aux snowbirds !

Dans un contexte faisant état des étudiants de la...

Attention aux allergies !

Le phénomène climatique El Niño est un événement périodique...

Hausse du nombre de biens immobiliers à vendre

D’après Brad O’Connor, chef économiste pour la fédération professionnelle Florida...