26 C
Miami
dimanche, juin 16, 2024

Les prix ne baissent pas en Floride

Date:

Contrairement à ce que l’on peut parfois entendre, les prix de l’immobilier ont continué à monter en Floride en avril 2024, et le niveau des ventes conclues reste stable. 

La hausse des prix se poursuit

D’après les dernières données statistiques d’avril 2024 transmises le 22 mai par le Dr Brad O’Connor, économiste en chef chez Florida Realtors, la hausse des prix se poursuit ce printemps, avec +4,9 % pour les maisons individuelles, atteignant ainsi un prix moyen de 429 900$; et +3,1 % pour les maisons de ville et les appartements, pour un prix moyen de 335 000 $.

Le nombre des transactions est également en hausse

Les ventes réalisées ont augmenté en avril 2024 par rapport à avril 2023 (+5,8 % pour les maisons individuelles et +1,9 % pour les appartements et maisons de ville). Cela s’explique car les ventes d’avril l’année dernière étaient particulièrement faibles. Donc, ces données devraient se réajuster au mois de mai 2024, et l’on s’attend à une baisse des ventes par rapport à mai 2023, d’après le Dr O’Connor. 

Il faut aussi garder en tête que ces chiffres de ventes réalisées restent toujours plus faibles qu’avant la pandémie de la COVID-19. 

L’inventaire de stock en forte hausse

Les nouveaux listings de biens à vendre ont explosé en avril 2024 : +25 % pour les maisons individuelles, et +24 % pour les condos et maisons de ville. 

Le stock immobilier des habitations individuelles actuel s’est donc réaligné avec les niveaux prépandémiques que l’on a pu voir dans les années 2013-2020, avec une fourchette entre 90 000 et 100 000 listings actifs pour les maisons individuelles. 

À surveiller

En revanche, le niveau de stock des condos et maisons de ville est devenu supérieur à celui d’avant la pandémie (au-dessus de 60 000 listings actifs). Une des raisons pourrait être la nouvelle loi floridienne imposant des travaux lourds de rénovation structurelle pour les immeubles les plus anciens. 

Dans un article du Wall Street Journal du 13 mai 2024, la journaliste Deborah Acosta souligne l’impact de la nouvelle loi floridienne sur la sécurisation des infrastructures des immeubles. Les factures des travaux sont lourdes, et devant des montants à six chiffres, nombre de propriétaires – dont les revenus et retraites sont bien souvent fixes – préfèrent mettre en vente plutôt que de devoir supporter ce coût. 

La fin des surenchères

Entre hausse des prix, des ventes plus faibles qu’avant la pandémie et un stock de biens à vendre revenu au niveau prépandémique, la situation est favorable aux acheteurs qui ont enfin plus de choix. Les fameuses bidding wars (guerres de surenchères) n’ont plus lieu d’être.  

Les propriétés restent plus longtemps sur le marché avant d’entrer sous contrat : 35 jours pour les maisons et 43 jours pour les autres types de biens. 

Cela devrait aider à calmer la hausse des prix et cela offre plus d’opportunités aux acheteurs qui n’avaient rien à se mettre sous la dent il y a deux ans.

Pour acheter ou vendre votre propriété de Floride, faites affaires avec un des professionnels de l’immobilier annoncé dans les pages de ce journal. Ils parlent votre langue et sont dédiés à vous servir, peu importe où vous êtes !

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

Navires et sous-marin nucléaire russes dans le port de La Havane

Un groupe de navires de guerre russes, étroitement surveillés...

LAUDERHILL : MATCHS DE LA COUPE DU MONDE DE CRICKET 

La Coupe du monde de cricket bat son plein...

HALLANDALE : FERMETURE DE LA I-95

De fortes averses mercredi ont provoqué des inondations soudaines...

HOLLYWOOD : OUVERTURE DU « BLOCK 40 FOODHALL » !

Sous un même toit, 10 concepts de nourriture internationale...