22.6 C
Miami
jeudi, février 2, 2023

Vent de panique… immigration et déportation en action

Date:

Le mandat est clair. L’administration Trump à Washington est en marche pour faire maison nette sur 11 millions d’illégaux aux États-Unis et plusieurs agonisent en silence; Latinos, Européens, Canadiens (Québécois inclus). Certains ont raison de trembler et d’autres, non.

Mardi dernier, le secrétaire du Homeland Security, John Kelly, a donné l’ordre à ses officiers d’élargir le spectre de recherches et d’engager des milliers d’officiers supplémentaires pour dénicher les clandestins aux États-Unis, y compris en Floride bien entendu.

Sous l’administration Obama, les illégaux avec un dossier criminel, ceux qui représentent une menace pour la sécurité publique et ceux récemment entrés au pays, étaient passibles de déportation. Mais maintenant, sous l’administration Trump, la liste est allongée. Même ceux ayant commis une infraction routière peuvent être rapatriés à la discrétion des agents de l’ICE (Immigration and Custom Enforcement)

Ces agents ont aussi obtenu le pouvoir d’arrêter les parents qui paient des contrebandiers pour traverser clandestinement la frontière avec leurs enfants. Quoi que ces mesures soient dirigées vers la frontière au sud du pays, elle est aussi en vigueur pour la frontière au nord.

Les Canadiens, les Visa et Cartes vertes

Le décret signé par le président Trump lui permet d’agir rapidement au nom de la sécurité et la protection des frontières du pays. Les migrants légaux possédant un visa ou un statut de résident permanent en règle, ne sont aucunement touchés.

Des renversements à ce niveau ne sont pas reconnus sous un décret, seul un changement de loi pourrait altérer ces droits. Le projet de loi devrait être déposé et accepté à la Chambre et au Sénat et on sait que des années sont nécessaires pour en arriver à un accord!

Cependant, il est probable que des propositions visant à limiter les visas H1B, EB, E2, ou à modifier les exigences, soient mises en place.

Attendez-vous à une sécurité plus rigide à la frontière canado-américaine. Il est fortement suggéré pour les Canadiens qui voyagent entre les deux pays, d’avoir en main tous les papiers nécessaires pour faciliter leur entrée et sortie au pays. Les passeports, les visas, tout doit être dans l’ordre, valide, clair et net. Snowbirds, ayez en main une copie du titre de votre propriété ou un reçu de location pour votre séjour en Floride.

Et surtout, ne mentez pas au douanier car cela peut vous couter une déportation.

Next article

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

LA ZONE GRISE DE LA DURÉE DE SÉJOUR DES CANADIENS 

Alors que de nombreux aspects du système d’immigration américain...

LES VENTES DE LOGEMENT EN DÉCLIN EN 2022

En 2021, les maisons, condos et appartements se vendaient...

LA COURSE À LA COURSE

En février en Floride, l’atmosphère pulse à un rythme...

DOMINICK LÉONARD, UN HUMORISTE BIEN DE SON TEMPS !

Par Hélène Fleury L’homme aura bientôt 50 ans et cela...