26.8 C
Miami
lundi, mai 20, 2024

TRÈS CHAUD EN FLORIDE !

Date:

Les snowbirds qui aiment la chaleur sont ravis cet hiver car Miami et Fort Lauderdale ont connu le deuxième hiver le plus chaud jamais enregistré. Les scientifiques ne sont pas unanimes pour attribuer aux changements climatiques la cause de cette anomalie, bien que la Floride ait été marquée cet hiver par La Niña pour une troisième année consécutive (c’est une première au XXIe siècle).

Les météorologues du National Weather Service de Miami ont noté que la saison a été marquée par des évènements météo extrêmes. Deux fronts froids de forte intensité ont ainsi rompu la chaleur sèche et persistante de la saison hivernale.

Les températures ont été supérieures à la normale plus de 80 % du temps dans le Sud de l’État. L’aéroport international de Miami a enregistré des températures égales ou supérieures à 80 degrés durant 72 jours de la saison, soit près du double de la moyenne de 43 jours.

Du côté de Fort Lauderdale-Hollywood, l’aéroport a enregistré des températures  égales ou supérieures à 80 degrés durant 61 jours de la saison, soit près du double de la moyenne de 35 jours.

En moyenne, les températures hivernales ont été de trois à quatre degrés au-dessus de la normale.

Certains chercheurs pensent que les émissions de gaz à effet de serre peuvent produire des événements La Niña et El Niño plus forts et plus fréquents. D’autres chercheurs, à l’Université de Washington, ont publié une étude qui révèle que les changements climatiques pourraient être en partie responsables de l’amplification du phénomène La Niña.

Près de 90 % de la Floride est « anormalement sèche », souligne le National Integrated Drought Information System de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration). L’agence indique que les températures vont continuer d’augmenter et la sécheresse va probablement s’aggraver dans les semaines à venir, augmentant les risques d’incendies de forêts.

Le Sud-ouest de la Floride est particulièrement touché par la chaleur et la sécheresse. Le 3 mars, un feu de forêt dans le comté de Collier a forcé l’évacuation de résidents. D’autres incendies ont commencé dans le comté de Charlotte.

La récurrence de ces anomalies n’est pas sans soulever plusieurs inquiétudes, dont l’augmentation de la quantité des feux de forêt. Le Florida Forest Service a signalé avoir surveillé 80 incendies qui ont brûlé 3 500 acres. Deux d’entre eux ont forcé des fermetures temporaires de route. Les feux de forêts durant l’hiver et le printemps ne sont pas rares, mais liés à un manque de précipitation, ces incendies peuvent créer des situations très particulières. 

L’autre inquiétude est l’accès à l’eau potable. L’aquifère sous la Floride, qui fournit l’eau potable à la population, est approvisionné par la pluie. Or la sécheresse a un impact. « À mesure que les niveaux d’eau dans l’aquifère baissent, le pourcentage de contaminants augmente », souligne Quality Water Lab. La surexploitation de l’eau pour satisfaire aux besoins d’une population croissante est un autre facteur aggravant l’assèchement de l’aquifère de la Floride.

Ces anomalies des températures nous sensibiliseront peut-être davantage à la fragilité climatique. 

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

SUD DE L’ÉTAT : PAS DE FORTES HAUSSES DE LOYER ?

Selon une étude récente, le coût des loyers ne...

Nouveau resto d’origine canadienne : JOEY AVENTURA

Situé dans la nouvelle section « Esplanade » près...

CONGÉS DE TAXE DE VENTE INCLUANT DES PRIMES D’ASSURANCE

En Floride, les « exonérations annuelles de taxe de...

ACTIVITÉS DU WEEK-END !

Le 3e GRAND PRIX de Formule 1 bourdonne à...