20.2 C
Miami
mercredi, février 21, 2024

Risques accrus pour la santé des snowbirds cet hiver

Date:

Même si nous sommes tous fatigués d’entendre parler de risques pour la santé depuis la COVID-19, s’assurer d’être bien informés demeure la base d’un comportement responsable et peut éviter bien des désagréments, et même pire !

Les indicateurs sanitaires indiquent qu’il y a lieu d’être prudents dans le Sunshine State cet hiver. 

Les cas de COVID -19 ont doublé en un mois, dû à un nouveau variant très contagieux qui se nomme JN.1 et il est très facilement transmissible. Il représente, pour le moment, plus de 40 % des cas de COVID dans tout le Sud-est des États-Unis, ce qui comprend la Floride. 

Les hospitalisations pour les 65 ans et plus atteints de problèmes respiratoires sont à la hausse. Les précautions de base sont donc à mettre en application, comme éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche. Alicia Budd, responsable de la division de la surveillance intérieure du CDC (Center for Disease Control and Prevention), affirme qu’il n’est pas trop tard pour se faire vacciner.

Il y a aussi une autre épidémie à surveiller face à un risque sérieux d’intoxication alimentaire à la salmonellose causée par deux produits : les barres Quaker Oats et le cantaloup. Les cantaloups contaminés étaient entiers et également coupés. Ils étaient vendus principalement chez Trader Joe’s, en provenance du Mexique, et commercialisés sous les marques Rudy et Malichita. La Food and Drug Administration recommande de ne pas manger le cantaloup à moins d’être certain qu’il ne soit pas inclus dans le rappel. La salmonellose peut provoquer de la fièvre, de la diarrhée, des nausées, des vomissements et des douleurs à l’estomac et plus rarement, la mort.

La compagnie Quaker Oats a rappelé plusieurs de ses produits vendus en Floride, indiquant qu’ils pouvaient être contaminés par la bactérie salmonelle.

Outre la salmonellose, la COVID-19 et la grippe, les moustiques ajoutent une autre source d’inquiétude. La présence de l’humidité que la Floride a ressentie l’automne dernier et celle de cet hiver provoquent une augmentation significative de maladies transmises par les moustiques. Plusieurs alertes ont été diffusées et les scientifiques s’attendent à ce que la tendance se poursuive. La prolifération d’insectes piqueurs et des maladies qu’ils transmettent en Floride sont accentuées par les conditions d’humidités particulièrement favorables. Parmi les virus, on retrouve celui du Nil occidental, l’encéphalite équine de l’Est, l’encéphalite de Saint-Louis, la fièvre chikungunya, le Zika, la dengue et le paludisme, nouveau cette année.

Le moustique Aedes, l’une des cent espèces les plus invasives au monde, est à surveiller, car il se développe en zone urbaine. Il peut être facilement identifié par les marques blanches sur son corps et sur ses pattes.

Les snowbirds et les visiteurs devront donc être un peu plus vigilants cet hiver.

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

Brèves

Accident d’avion sur l’autoroute Le 9 février, un accident tragique...

Garder son équilibre

Au sommet de la liste des passe-temps favoris des...

Le retour des algues sargasses en Floride

L’arrivée des jours chauds n’est plus très loin, et...

5 000 nouveaux logements à Miami ?

Un plan gigantesque de plus d’un mile de long...