Réalisations d’Arnold Palmer

Date:

Une légende du golf nous a laissé la semaine dernière à l’âge de 87 ans. Durant sa carrière, Arnold Palmer a fait beaucoup plus qu’accumuler des victoires et s’amuser! Il était surnommé « the King » avec raison.

Il possédait une résidence à Orlando en Floride, et une à Latrobe en Pennsylvanie, sa ville natale. Autres que les titres, vestons verts et trophées remportés sur le terrain, voici une brève revue des réalisations que vous ne connaissiez peut-être pas à son sujet.

Premières représentations

Son charisme était magnétique et intarissable. En 1960, il est le premier golfeur, et le premier athlète, à être courtisé par les compagnies de tous genres pour annoncer leurs produits. À peine deux ans après avoir conclu une entente verbale avec IMG, une compagnie internationale de représentation, Arnold Palmer avait signé des contrats avec Callaway, Cadillac, Heinz Ketchup, Pennzoil, United Airlines and Rolex. Son revenu annuel passait de 6 000 $ à 250 000 $ en un clin d’œil.

Grand Slam – Senior PGA – Golf Chanel

C’est effectivement Arnold Palmer qui a créé le « Grand Slam » au golf, un honneur ultime qui consiste à gagner la même année, les quatre tournois majeurs : Le Masters (Augusta, Georgia), l’U.S. Open (divers terrains aux É-U), le Open Championship (St Andrews, UK ), PGA Championship (divers terrains aux É-U).

Saviez-vous que le Senior PGA Tour est sorti du gouffre lorsqu’Arnold Palmer a eu 50 ans? Le Senior Tour ne suscitait que très peu d’intérêt et c’est parce que les amateurs adoraient suivre « Arnie » que le Tour a connu un second souffle.

En 1995, Arnold Palmer et Joe Gibbs fondent le canal de télé Golf Chanel, propulsant la couverture télévisée des tournois de golf à un niveau qui n’aurait jamais été atteint autrement. Grâce à cet avènement, tout le monde aujourd’hui connait et peut visionner le Ryder Cup et le Presidents Cup, des compétitions internationales en équipe.

La passion des avions

Ancien membre de l’United States Coast Guard (1953), sa peur de voler le pousse à devenir un pilote d’avion émérite. Il obtient sa licence en 1956 et en 1966, il décroche un permis pour piloter des avions à réaction. Dix ans plus tard, il bat un record alors qu’il pilote un Lear 36 autour du Globe en 57 heures; 25 minutes; 42 secondes.

Il continue de piloter son Cessna Citation 10, jusqu’à ce que ses proches lui suggèrent fortement de ne plus renouveler sa licence. Il avait alors 81 ans.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

TRANSPORT DE MOTOS ET D’AUTOS EN FLORIDE

À VOTRE SERVICE, nous recevons monsieur Daniel Jutras, président...

REDÉCOUPAGE DES CARTES ÉLECTORALES AUX É.-U.

Dans cette émission, monsieur Gilles Vandal, professeur émérite de...

ALERTE AUX TORNADES !

Une alerte de tornade a été émise pour le...

QUOI FAIRE OCTOBRE 2022

TOP 3 À VISITER #1 Fort Lauderdale International Boat Show Le salon...