30.2 C
Miami
mardi, mai 28, 2024

MIAMI-DADE, ÉPICENTRE DU VOL D’IDENTITÉ AUX ÉTATS-UNIS

Date:

Le vol d’identité devient un fléau dans le Sud de la Floride. C’est dans la région métropolitaine de Miami que le taux de fraude par vol d’identité est le plus élevé parmi 56 zones métropolitaines du pays, comptant un million d’habitants ou plus. Cela signifie que le risque d’être victime de ce crime y est plus élevé que dans n’importe quelle autre grande région métropolitaine des États-Unis.

Cette forme de criminalité ne cesse de prendre de l’expansion dans les comtés de Miami-Dade, Broward et Palm Beach, nous rapporte le Sun Sentinel. Le taux de fraude par vol d’identité en 2022 (87,3 pour 10 000 habitants) est presque le triple de ce qu’il était en 2015 (31,6 pour 10 000 habitants).  

Ce sont 53,201 signalements d’usurpation d’identité qui ont été enregistrés dans la région métropolitaine de Miami en 2022 contre 18,428 en 2015.

La quantité de données personnelles et d’informations sensibles présentes en ligne ne cesse de croître, offrant ainsi aux fraudeurs de plus en plus d’opportunités. Ajoutons à cela que les cybercriminels sont d’autant plus habiles à obtenir illégalement des données personnelles et des informations sensibles qui leur permettent ensuite de faire des fraudes financières. Les montants deviennent rapidement substantiels avant que les victimes ne réalisent la situation.  

Le vol de données et la criminalité financière numérique sont en hausse partout dans le monde. Aux États-Unis, les rapports de vols d’identité sont passés de 86 000 en 2001 à 1,43 millions en 2021, selon les données du Consumer Sentinel, un réseau de la Federal Trade Commission (FTC).

Bien que Miami-Dade arrive en tête de liste du vol d’identité par ville, au niveau des États, la Floride arrive en troisième position derrière la Géorgie et la Louisiane.

La FTC a souligné que la majorité des cas de fraude financière aux États-Unis reposait sur l’usage de la technologie. Les virements électroniques ou bancaires, les applications de paiement, les cartes de crédit ou de débit sont parmi les principales cibles.  

Le moyen de communication privilégié par les criminels pour rejoindre leur victime est le texto (aussi nommé SMS). Les autres moyens de communication utilisés par les fraudeurs sont les appels téléphoniques, les courriels, les sites Web et les réseaux sociaux.

En résumé, personne n’est à l’abri des cybercriminels et nous vivons tous maintenant dans une insécurité numérique grandissante. Le cyberespace est un territoire immense et hors de contrôle où notre vulnérabilité grandit sans cesse. Les individus, les entreprises, les États et même les démocraties sont pris pour cible.   

La dépendance au numérique des individus comme des entreprises et de la société en général ne cesse de s’accroître. L’omniprésence du numérique en fait oublier les risques.

Ces considérations sur le niveau de risque qui ne cesse de croître  par l’augmentation des usages devraient pourtant suffire à mettre la gouvernance du cyberespace comme enjeu de sécurité à l’agenda des législateurs. 

Article précédent
Article suivant

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

Brèves

Red Lobster dépose une demande de mise en faillite Red...

L’IA devrait-elle s’en mêler ?

En tant d’Être humain, il est difficile de ne...

La fin des changements climatiques

Tout porte à croire que le gouverneur Ron DeSantis...

De nouveaux projets dans deux aéroports de Floride

Les aéroports de Fort Lauderdale-Hollywood (FLL) et de Palm...