24.4 C
Miami
samedi, décembre 3, 2022

LES SARGASSES « AGACENT »

Date:

Un récent rapport environnemental, émis par la South Florida University (SFU), a confirmé que le total de sargasses ayant envahi la côte tropicale atlantique durant l’été se chiffre à 43 millions de tonnes avec 24,2 millions en juin 2022, établissant un nouveau record historique.

Ces algues sont une menace pour le tourisme, même si elles ne sont pas toxiques pour l’humain. C’est l’odeur nauséabonde de décomposition qui s’en dégage et la pollution visuelle qui irritent les vacanciers. Les résidents du secteur disent n’avoir jamais vu une telle quantité de sargasses hideuses sur la côte floridienne que durant ces derniers mois. Et les experts confirment que le problème baigne dans tout l’Atlantique.

« Le mois de juin 2022 a enregistré une quantité record de 24,2 millions de tonnes de sargasses échouées », a déclaré Chuanmin Hu, professeur au laboratoire d’océanographie de SFU. Il explique que l’augmentation est notable en Floride depuis les cinq ou six dernières années alors que la quantité de sargasses a explosé au Mexique et dans les Caraïbes depuis 2011.

Des quantités presque record de ces algues ont également étouffé les côtes de la région de Porto Rico jusqu’à la Barbade. 

La mer des Sargasses

Si ces algues brunes prennent l’espace de nos serviettes de plage, comprendre d’où elles viennent nous fait réfléchir sur la situation.

La mer des sargasses est un havre de biodiversité qui couvre deux millions de miles carrés marins à l’est des Bermudes dans l’océan Atlantique. Cette mer d’algues est délimitée par des courants océaniques en rotation, qui forment le vortex subtropical de l’Atlantique Nord. 

Cette forêt d’algues flottantes sert de pépinière et d’abri à la vie marine. Elle réfugie les tortues naissantes et une foule de poissons et crustacés juvéniles au cours de leur première étape de croissance en haute mer. Les sargasses représentent aussi une pêche commerciale précieuse d’une valeur d’environ 100 millions de dollars américains par an.

Alors pourquoi cet immense jardin de mer s’étend désormais jusqu’à nos plages ?

Les scientifiques ont découvert que l’augmentation des nuages de poussière saharienne, qui s’étendent sur des milliers de miles à travers l’océan Atlantique, ont contribué à cette explosion récente d’algues sargasses. La poussière contient du fer, de l’azote et du phosphore qui fertilisent le plancton et les fleurs d’algues.

En 2018, les satellites de la NASA ont révélé la plus grande prolifération d’algues marines au monde. Une ceinture de sargasses contenant plus de 22 millions de tonnes d’algues s’étendait sur quelque 5 500 miles à travers l’Atlantique, jusqu’en Afrique de l’Ouest. En 2021, les images satellites montraient à nouveau des quantités anormalement élevées d’algues et les plages en ont témoigné encore cet été.

Les chercheurs explorent également les changements dans les courants océaniques, qui peuvent être un autre facteur contributif.  

Solutions

Il n’y a rien d’évident ! Certaines villes ont essayé de nettoyer les algues, mais cela peut coûter cher et provoquer l’érosion des plages. En 2019, le Département des parcs du comté de Miami-Dade a déclaré avoir dépensé environ 45 millions de dollars pour retirer ces algues d’une étendue de plages de 15 miles de long.

Heureusement, tout sera revenu dans l’ordre à l’automne, avant la venue des visiteurs d’hiver !

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

PROTECTION DES LAMANTINS ET DE LA BAIE DE BISCAYNE

AVEZ-VOUS DÉJÀ CROISÉ UN LAMANTIN ? Ils se font de...

REQUINS BLANCS ET RECORD DE CHALEUR

ILS SONT DE RETOUR ! Chaque année, la fin de la...

LE MOIS DES PRÉVISIONS

Une fois de plus, les ornements de Noël scintillent...

LE BRIGHTLIGHT EN ROUTE VERS LA TREASURE COAST

Des résidents de Port St. Lucie ont été impressionnés...