22.8 C
Miami
mardi, mars 5, 2024

La Floride, plus populaire que jamais auprès des États-Uniens

Date:

La Floride a accueilli le plus grand afflux de personnes venant d’autres États du pays en 2022-2023, soit 194 000 personnes. Cela exclut les arrivants venus de pays étrangers ! 

La migration nette du Sunshine State a été de 444 484 nouveaux résidents en 2022, soit une augmentation de plus de 1 000 migrants journaliers selon le United States Census Bureau.

Et les raisons pourquoi la Floride est plus populaire que jamais chez les Américains sont celles qui inquiètent certains snowbirds canadiens. En effet, ce n’est pas le climat, mais bien l’idéologie qui attire tous ces migrants de l’intérieur du pays.

Il semble que le conservatisme religieux de la droite trouve dans le Sunshine State un ancrage de plus en plus profond. Il suffit de penser à quelques projets de lois du programme de l’actuelle session législative, qui a débuté le 9 janvier, pour s’en convaincre : dérégulation des écoles publiques, affaiblissement de la protection contre le travail des enfants, élimination des lois locales contre le salaire minimum, interdiction aux sous-traitants du gouvernement de permettre à leurs employés d’utiliser des pronoms d’identification de genre et d’adopter des comportements LGBTQ.

À cela s’ajoute les lois déjà en vigueur qui réduisent le droit à l’avortement, l’accès aux livres dans les écoles, les droits des homosexuels(es), l’enseignement de la sexualité, etc.

On ne sait pas encore clairement si c’est le durcissement du conservatisme qui attire les migrants des États du centre du pays ou si c’est la présence de cette migration qui provoque le durcissement des politiques de droite conservatrices et religieuses.

Selon Matt Isbell, analyste des élections démocrates, les États-Uniens « bougent en fonction de la politique (…). Pour beaucoup de retraités, des endroits comme la Floride sont attrayants, surtout s’ils sont déjà conservateurs ». Cette analyse du mouvement migratoire politique est corroborée par J. Miles Coleman, rédacteur en chef adjoint du bulletin d’informations non partisan Crystal Ball, créé par Larry Sabato et géré par le Center for Politics de l’Université de Virginie.

Les estimations du Bureau du recensement indiquent que New York a perdu 882 000 résidents depuis 2020. Les États du Nord-est et du Mid-ouest ont aussi perdu des milliers de résidents qui ont préféré s’installer en Floride et au Texas.

Daniel A. Smith, titulaire de la chaire des sciences politiques à l’Université de Floride, affirme quant à lui que le déménagement des républicains en Floride « est une tendance depuis au moins 60 ans. (…) C’est une sorte de constante ».

Faire voter des politiques conservatrices qui attirent encore plus de conservateurs prêts à voter pour de telles politiques, cela ne peut qu’aider le pouvoir à se perpétuer. L’avantage des républicains sur les démocrates en matière d’inscriptions sur les listes électorales est maintenant de 700 000 noms.  

Est-ce que les snowbirds canadiens sont en harmonie dans ce climat social ? Tout dépend de leurs valeurs. 

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

Brèves

L’affaire Jeffrey Epstein refait surface Le gouverneur Ron DeSantis a...

Le Broadwalk et la plage d’Hollywood appartiennent aux snowbirds !

Dans un contexte faisant état des étudiants de la...

Attention aux allergies !

Le phénomène climatique El Niño est un événement périodique...

Hausse du nombre de biens immobiliers à vendre

D’après Brad O’Connor, chef économiste pour la fédération professionnelle Florida...