20.2 C
Miami
mercredi, février 21, 2024

La censure et l’éducation en Floride

Date:

La censure qui touche le monde de l’éducation en Floride risque maintenant de s’étendre dans les programmes de formation des futurs enseignants.

S’il est adopté, le projet de loi 1372 portera une atteinte de plus à l’intégrité et à l’indépendance de l’enseignement supérieur dans le Sunshine State. Certains champs de la connaissance, des notions et des concepts seront exclus des programmes de formation des futurs enseignants. 

Ce projet de loi risque de créer une génération de professeurs dont l’ignorance de grands pans de l’histoire, de la science et de l’art, les empêcheront d’enseigner ce que des élus au pouvoir veulent censurer, et ce, de la première année à l’enseignement supérieur. 

Ainsi, tel que rapporté par le Sun Sentinel, les futurs enseignants d’histoire ne sauront plus enseigner l’histoire des droits civiques ou celle du droit de vote des femmes; les futurs professeurs de science ne sauront plus enseigner la reproduction sexuée et les professeurs d’art seront incapables d’enseigner comment l’identité influence le sujet.

Ces programmes censurés seront les voies obligées qui permettront aux candidats à la carrière d’enseignant, d’obtenir leur licence et certification, et d’avoir ainsi le droit d’enseigner. 

Tous les concepts et notions répertoriés dans la loi Stop Woke devront être exclus des programmes de formation des futurs professeurs, si le projet de loi est adopté.

La loi Stop Woke est actuellement bloquée par les tribunaux. Un juge fédéral a qualifié les effets de cette loi de « positivement dystopiques » et l’a comparée au livre 1984 de Georges Orwell. Interdire les discours que l’État n’aime pas dans une salle de classe universitaire est contraire au premier amendement, a soutenu le juge. 

Katie Blankenship, directrice de PEN America Florida (Organisation pour protéger la liberté d’expression aux États-Unis et dans le monde ), et Sam Lafrance, responsable éditorial de PEN America, soulignent que le projet de loi que le gouvernement de Floride veut mettre en place « témoigne d’un profond mépris pour les libertés éducatives du premier amendement et donne effectivement carte blanche aux responsables de l’État d’interdire tous les cours qu’ils n’aiment pas de la formation des enseignants. »

Au-delà des idéologies, le projet de loi 1372 met en péril l’accréditation des programmes de formation des enseignants de Floride, si le Conseil National (NCATE- National Council for Accreditation of Teacher Education) concluait que les contraintes idéologiques de ce projet de loi vont à l’encontre de ses exigences. 

Cela risquerait de placer tout le système de l’éducation de  l’État en danger de pénurie d’enseignants et de créer une crise sans précédent.

L’enjeu est grand, car ce sont des libertés fondamentales que l’on croyait acquises qui sont menacées. À quand une loi qui interdira aux enfants l’apprentissage de la lecture ?  

L’intégrité et l’indépendance de l’enseignement supérieur sont un socle pour la démocratie.

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

Brèves

Accident d’avion sur l’autoroute Le 9 février, un accident tragique...

Garder son équilibre

Au sommet de la liste des passe-temps favoris des...

Le retour des algues sargasses en Floride

L’arrivée des jours chauds n’est plus très loin, et...

5 000 nouveaux logements à Miami ?

Un plan gigantesque de plus d’un mile de long...