24.6 C
Miami
samedi, juin 3, 2023

Brèves

Date:

CUBA AUTORISE À NOUVEAU LES DÉPÔTS EN USD $

Le gouvernement cubain a fait marche arrière et permettra à nouveau à ses ressortissants de déposer des dollars US dans les comptes bancaires. C’est du moins la résolution que la Banque centrale de Cuba (BCC) a publiée dans le Journal officiel du pays il y a quelques semaines. Dans une mesure extraordinaire, le gouvernement reconnaît que le dollar américain est roi sur son marché noir, deux ans seulement après avoir mis en place l’interdiction sous prétexte des difficultés causées par l’embargo américain en cours.

Le gouvernement cubain cite que certaines améliorations économiques d’après pandémie sont la raison du renversement. Toutefois, les experts rapportent que bannir le dollar américain en juin 2021 avait redirigé les échanges de devises en dollars vers le marché noir, faisant monter en flèche la valeur à environ 185 pesos cubains alors qu’elle se tenait aux environs de 24 avant la loi de 2021. 

Notons que le dollar avait été interdit à Cuba pendant des décennies, puis brièvement autorisé dans les années 1990, pendant la crise économique dite de la Période spéciale. Puis, Castro l’avait à nouveau interdit au début des années 2000, avant sa réintroduction en 2019. 

MISE À JOUR SUR L’ARRIVÉE DES SARGASSES

Ces algues brunes, qui commencent habituellement à apparaître sur les plages vers la fin mai ou juin, sont arrivées un peu plus tôt que prévu cette année. Depuis des semaines, les experts nous mettent en garde contre l’arrivée de masses géantes de sargasses en Floride, les plus grandes jamais vues, et elles ont effectivement commencé à s’échouer.

Sur la côte est, Cocoa Beach est l’une des plages les plus populaires qui est recouverte d’algues sargasses et depuis le 16 avril, les Florida Keys sont bordées de ces herbes marines. Une vidéo aérienne, enregistrée le dimanche de Pâques dans les Florida Keys, montre un agrégat massif d’algues sargasses commençant à pousser vers le rivage, le long des plages locales. Il semble que le phénomène soit véritablement devenu réalité, spécialement à Marathon où de gros tas d’algues malodorantes sont échoués le long de la plage Coco Plum. 

Le week-end dernier, entre Miami et Palm Beach, les algues étaient peu abondantes. 

Vérifiez avec les caméras sur le Web. https://www.livebeaches.com/state/florida/

DÉVOILEMENT DE LA STATION BRIGHTLINE À ORLANDO

La semaine dernière, les dirigeants du train rapide Brightline étaient heureux de dévoiler la toute nouvelle station de train située l’aéroport international d’Orlando. D’ici l’automne, les voyageurs pourront profiter du service Miami-Orlando, qui transportera les passagers à une vitesse maximale de 130 mph. En préparation de l’itinéraire, Brightline a soumis ses trains à grande vitesse à des exercices rigoureux dans le comté d’Orange.

La compagnie a complété sa flotte de dix trains en février dernier avec la réception du « Bright Orange 2 » dédié à l’itinéraire Miami-Orlando. 

CANAUX REMPLIS DE MATIÈRES FÉCALES

L’inondation « de 1 000 ans », causée par les pluies diluviennes de la mi-avril, a non seulement engendré des dommages aux propriétés, mais aussi à la qualité de l’eau des canaux entourant les villes.

Les données recueillies par Miami Waterkeeper, une organisation à but non lucratif axée sur l’eau potable et la protection des écosystèmes, indiquaient des niveaux de bactéries extrêmement élevés au lendemain des précipitations record du 12 avril alors que l’eau dans les rues de Fort Lauderdale était drainée dans les rivières et les canaux de la région.

Le groupe a prélevé des échantillons d’eau sur dix sites et, sur chacun, les niveaux de bactéries entérocoques variaient de 38 à 144 fois plus que la concentration acceptable pour la baignade, selon les lignes directrices de l’Agence de protection de l’environnement (EPA). Ils insistent pour dire que ces niveaux de coliformes [tels que les entérocoques] sont associés à d’autres types de produits chimiques qui sont toxiques, comme les produits pharmaceutiques et les PFAS [substances per- et polyfluoroalkyles]. À des niveaux élevés, ces produits affectent le développement des animaux et peuvent affecter la reproduction, la fonction thyroïdienne et le système immunitaire, selon le Center for Disease Control. 

Ce n’est certainement pas mieux pour les humains ! 

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

ARLENE : 1ère TEMPÊTE TROPICALE DE LA SAISON

Attendez-vous à un week-end pluvieux en Floride ! La...

NOUVELLES RÉCENTES : ÉCOUTEZ CNV.CA ICI

Bon cocktail à ceux qui ont déjà débuté leur...

VOYAGES RECORDS POUR LE MEMORIAL DAY

Cette fin de semaine du Memorial Day (29 mai)...

DÉCÈS DE LOUIS ST-LAURENT II

Le 1er mai dernier, à l’âge de 84 ans...