Féroce concurrence chez les transporteurs

Date:

La concurrence entre les transporteurs canadiens pour les destinations vers le Sud, particulièrement la Floride, se veut agressive.

Air Canada, Air Transat, Sunwing et Westjet ne se font pas de faveur pour attirer le plus de voyageurs à bord de leurs appareils.

Tous sont convaincus de posséder la formule miracle pour occuper le premier rang et ce, en dépit de tous les défis qui se présentent pour chacun.

L’optimisme règne à toutes les enseignes.

Malgré des résultats sous les prévisions pour le troisième trimestre de l’année, Air Transat s’enorgueillit de la flexibilité de sa flotte qui compte plusieurs gros appareils A330 et des petits Boeing 330.

De son côté, la stratégie de croissance de Sunwing Airlines inclus un service aux Canadiens dans les plus petits marchés, et fourni des vols plus fréquents à ceux des grandes villes, tout en misant sur un vaste éventail d’établissements hôteliers.

WestJet navigue dans ce carré de grands transporteurs.

Et pour sa part, Air Canada vante la flexibilité et la structure des coûts de son service Rouge qui, malgré tout, doit sans cesse se battre contre la compétition.

À la veille des premières gelées du Nord, les prévisions sont encourageantes pour tous puisque les analystes croient que l’ensemble de l’industrie aérienne canadienne devrait voir sa clientèle pointer vers le haut dans les mois à venir.

La hausse prévue ne sera pas mirobolante se limitant à 1%, toujours selon les spécialistes qui croient que le bond sera plus encourageant à l’hiver 2016-2017.

Air Canada Rouge, plus flexible que jamais selon un porte-parole, devra rentabiliser les appareils qu’il ajoutera à sa flotte, ce qui augmentera sa capacité d’accueil vers des destinations soleil, dès l’an prochain.

Ce qui pourrait favoriser la Floride, c’est que des destinations habituellement prisées telles la Tunisie, la Chine et l’Inde, sont de moins en moins recherchées en raison des conflits qui les touchent.

L’un des facteurs qui favorise certains autres transporteurs est leur association avec des chaines d’hôtel.

Le dollar

Si les dirigeants des transporteurs s’entendent sur un point, c’est que le dollar leur fait mal. Le huard valse entre 75 et 76 cents par rapport au dollar américain, ce qui représente une perte de 25% sur chaque siège.

Sunwing a mis en place une surcharge de 25 dollars par passage pour éponger une partie de ce désavantage.

Le président d’Air Transat, Jean Marc Eustache, croit pour sa part que la dévaluation du huard aurait été davantage sentie si cette chute était survenue en milieu de la saison hivernale parce qu’il devient à ce moment plus difficile de rajuster les prix.

Tout le monde peut proposer des prix qui permettent de couvrir la dévaluation.

L’un des autres facteurs qui nuit à la pleine rentabilité de l’industrie, c’est l’utilisation du carburant acheté il y a un an et demi, avant la baisse marquée du pétrole.

La forte concurrence, dans n’importe laquelle sphère de la consommation, favorise généralement la clientèle. On ne sait pas si ce sera le cas dans l’industrie du transport aérien vers la Floride au cours des mois à venir, et on ne peut pas prévoir la tangente que prendra le huard.

Mais il ne faudra pas se surprendre, malgré tout cela, de voir autant de Canadiens prendre la direction de la Floride, surtout qu’ils n’ont aucunement été épargnés par le dernier hiver.

Ils seront parmi les 100 millions de touristes qui débarqueront dans le Sud de la Floride.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

TRANSPORT DE MOTOS ET D’AUTOS EN FLORIDE

À VOTRE SERVICE, nous recevons monsieur Daniel Jutras, président...

REDÉCOUPAGE DES CARTES ÉLECTORALES AUX É.-U.

Dans cette émission, monsieur Gilles Vandal, professeur émérite de...

ALERTE AUX TORNADES !

Une alerte de tornade a été émise pour le...

QUOI FAIRE OCTOBRE 2022

TOP 3 À VISITER #1 Fort Lauderdale International Boat Show Le salon...