21.2 C
Miami
mercredi, avril 24, 2024

Au-delà des palmiers…

Date:

Cette édition de septembre 2023 marque les 40 ans d’existence du Soleil de la Floride ! Et c’est avec éclat qu’il ouvre la prochaine tranche de son histoire en présentant une refonte de son logo, qui démontre que Le Soleil de la Floride fait voyager les lecteurs bien au-delà des palmiers ! Il témoigne qu’après 40 ans, l’information sur la Floride est transmise par voie numérique, tout en conservant l’aspect papier pour six de ses 25 publications annuelles. 

Soulignons que le journal n’est plus réservé qu’aux amoureux de la plage, visiteurs et retraités du Sud-est de l’État. Son contenu reflète l’évolution actuelle de la population francophone grandissante, répartie à travers toute la Floride. Composée de jeunes familles, d’entrepreneurs, d’investisseurs et de rêveurs d’une vie au soleil, ces lecteurs auront de quoi s’informer, peu importe où ils se trouvent. À leur intention, les chroniques sont encore plus diversifiées et sont présentées avec un look actualisé. De plus, Le Soleil élargit son rayonnement ! Au-delà des palmiers signifie aussi que nos publications papier se retrouveront à Naples, sur la côte ouest de l’État. De plus, au cours de l’année, de nouveaux correspondants s’ajouteront à l’équipe déjà en place afin de couvrir davantage l’ensemble de l’État. 

Rempli d’articles sérieux et informatifs, nous ajoutons au journal une touche artistique et historique. Sylvain Bruneau, qui nous offre des articles sur l’actualité depuis quelques années, partage son talent de photographe animalier. Respectueux de l’environnement, c’est dans le Sud de la Floride, principalement dans les Everglades, qu’il nourrit sa passion pour la photographie. Professeur de philosophie et de création littéraire durant plus de 20 ans, monsieur Bruneau consacre désormais l’essentiel de son temps à la prise de clichés spectaculaires. Vous les retrouverez dans la chronique « NATURE », complémentée par quelques mots tout aussi surprenants que les photos. 

Soulignons aussi que le chroniqueur Gérard Charpentier, PhD, fait partie de l’équipe du Soleil de la Floride depuis sa première édition en 1983 ! Riche de formations en sociologie, psychologie et science de la santé, il est de plus une sommité dans le domaine de la francophonie des Amériques. Cette année, monsieur Charpentier nous fait parcourir, via la page Franco-Fun, des faits francophones les plus intéressants de l’histoire de Floride !

Nous constatons que depuis 40 ans, la définition du mot snowbird s’est également élargie. Surtout depuis la pandémie ! Selon le CBP (Canadian Border Patrol), le snowbird canadien en visite aux États-Unis, pour 180 jours ou moins, peut possiblement travailler durant sa visite pour un employeur situé à l’extérieur États-Unis, sans affecter le marché du travail américain et à condition que l’accumulation des bénéfices et que le lieu principal d’affaires soient à l’étranger. Cela fait référence au télétravail à temps plein ou à temps partiel. 

« Pour être clair, un visiteur aux États-Unis ne peut pas recevoir de salaire d’une source américaine pour des services rendus dans le cadre de ses activités aux États-Unis », aux dires d’un agent du CBP. Chaque situation est unique et si vous êtes un snowbird qui envisage de travailler alors que vous êtes aux États-Unis, discutez de votre situation au préalable avec un avocat en immigration. Le Soleil de la Floride développera davantage sur ce sujet dans les publications à venir.

Enfin, de partout et en tout temps, les francophones ont accès à un contenu qui reflète l’évolution du l’État du Soleil. 

www.LeSoleildelaFloride.com

Article précédent
Article suivant

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

En 2024, imprégnez votre demeure de l’esprit French Riviéra !

En décoration intérieure, la tendance French Riviera gagne en...

Félicitations à Jonny Murray !     

Le juge de ligne de la Ligue nationale de...

Brèves

Retour au travail pour les 70 ans et plus Les...

L’économie de l’État continue d’être « hot »

Ceux qui vivent ou visitent la Floride peuvent facilement...