24.4 C
Miami
samedi, décembre 3, 2022

Destitution d’un procureur de Floride par le gouverneur 

Date:

Le procureur de la Floride du comté Hillsborough sur la côte ouest de l’État, Andrew Warren, a été évincé de son poste à cause de son soutien au droit à l’avortement et aux droits des transgenres. Le gouverneur DeSantis a destitué le procureur le 4 août dernier malgré le fait que ce dernier ait été élu par la population.

Loi sur l’avortement

Depuis le 1er juillet dernier, les avortements après 15 semaines de grossesse sont interdits dans le Sunshine State. La loi n’autorise aucune exemption pour les cas de viols, d’inceste ou de traite des êtres humains. Une exemption est prévue seulement si l’avortement est nécessaire pour sauver la vie d’une femme, si le fœtus présente une anomalie mortelle ou si la procédure permet d’éviter des blessures graves. 

Les contrevenants à cette loi risquent une peine de cinq ans de prison. Les professionnels de la santé, quant à eux, risquent de perdre leur licence en plus d’écoper d’une amende de 10 000 $ pour chaque violation.

Enjeu

Le gouverneur DeSantis a suspendu le procureur Warren parce qu’il considérait que celui-ci manquait à son devoir en promettant de ne pas poursuivre les patientes qui se feront avorter et de soutenir les jeunes transgenres qui cherchent un traitement et un soutien médical.  Monsieur Warren, avocat de formation et ancien procureur fédéral, a déclaré que la Constitution de la Floride contient une clause qui protège le droit à la vie privée.

Le Sénat aura à décider si M. Warren sera définitivement démis de son poste. Cette législature, contrôlée par les républicains, va généralement dans le sens des demandes du gouverneur. 

Les partisans républicains apprécient ce type d’action. Le président du parti républicain du comté de Broward, Tom Powers, a déclaré : « Les gens veulent […] un leadership décisif ».

Cependant, les critiques voient dans cette suspension l’implantation d’un régime autoritaire. L’ancien stratège Mac Stipanovitch affirme que le gouverneur DeSantis « gouverne par l’intimidation ».

En 2019, le gouverneur a évincé de son poste le shérif démocrate du comté de Broward Scott Israel, lui reprochant sa gestion de la fusillade à l’école secondaire de Parkland.

Miriam Krinsky, directrice de Fair and Just Prosecution, a qualifié le geste du gouverneur « d’intrusion sans précédent, dangereuse dans la séparation des pouvoirs et la volonté des électeurs. Les gouverneurs ne sélectionnent pas les procureurs élus, ce sont les électeurs qui le font. »

« Coup politique »

Le procureur destitué a déclaré que « le coup politique » du gouverneur DeSantis était illégal et perpétuait « un modèle dangereux ». M. Warren est un procureur progressiste démocrate élu en 2016 et en 2020. Il faisait partie des 90 procureurs élus à travers le pays qui promettaient de ne pas poursuivre ceux qui demandent ou pratiquent des avortements. 

En 2018, il a créé un comité de révision des condamnations qui a permis d’acquitter Robert DuBoise, emprisonné à tort durant trente-sept ans. Il a aussi refusé de poursuivre soixante-sept manifestants arrêtés pour rassemblement illégal durant la marche Black Lives Matter le 2 juin 2020.

L’histoire regorge d’exemples où l’éradication de toute vision divergente et l’élimination des adversaires n’annonçaient rien de bon.   

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

PROTECTION DES LAMANTINS ET DE LA BAIE DE BISCAYNE

AVEZ-VOUS DÉJÀ CROISÉ UN LAMANTIN ? Ils se font de...

REQUINS BLANCS ET RECORD DE CHALEUR

ILS SONT DE RETOUR ! Chaque année, la fin de la...

LE MOIS DES PRÉVISIONS

Une fois de plus, les ornements de Noël scintillent...

LE BRIGHTLIGHT EN ROUTE VERS LA TREASURE COAST

Des résidents de Port St. Lucie ont été impressionnés...