23.4 C
Miami
dimanche, avril 21, 2024

DES ALGUES MARINES TOXIQUES INQUIÈTENT LES SCIENTIFIQUES

Date:

Des chercheurs de l’école d’océanographie de University of South Florida (USF) ont observé une prolifération d’algues appelées « sargasses ». Il s’agit de micro algues brunes équipées de flotteurs naturels qui colonisent la surface de la mer tout en s’y multipliant. 

En ce qui concerne les causes de leur apparition, les chercheurs n’ont pas établi de certitudes mais ils ont constaté que le phénomène semblait être connecté à deux facteurs : d’une part, la hausse de la déforestation et de l’utilisation d’engrais en Amazonie depuis 2009 et d’autre part, des courants ascendants venus d’Afrique de l’Ouest.

Les scientifiques affirment que sa quantité est équivalente au double de la largeur des États-Unis ! Selon eux, ces algues marines s’étendent sur 5 000 miles de long, des côtes de l’Afrique de l’Ouest aux Keys de la Floride. Cet excès d’algues pourrait d’ailleurs être le plus important de l’histoire. Ils étudient ce phénomène depuis une dizaine d’années et exposent les risques qu’elles supposent sur notre santé en plus des problèmes sur l’environnement et les infrastructures. 

La décomposition des sargasses libère du sulfure d’hydrogène qui est un gaz toxique qu’il n’est évidemment pas souhaitable de respirer. En fonction de la concentration d’algues et du nombre de minutes d’exposition, plusieurs symptômes peuvent être observés chez les êtres humains allant de bénins (irritations oculaires, cutanées et respiratoires, troubles de la vision, nausées, vomissements) à plus graves (troubles cardio-vasculaires, perte de connaissance, arrêt cardiaque).

Ces dernières semaines, de grandes quantités de cette plante marine ont atteint une plage de Key West. Les chercheurs sont inquiets car on n’est qu’au mois de mars et l’ampleur de l’efflorescence actuelle annonce certainement que l’on se trouve face à un phénomène inédit.

On observe cette prolifération surtout au large et il est difficile de savoir sur quelles plages elles arriveront, car cela dépend de la direction des vents et des courants.

Brian Barnes, professeur adjoint en recherche au College of Marine Science de l’USF, explique que les sargasses peuvent bloquer les vannes de prise d’eau des centrales électriques. Ainsi, l’année dernière, les îles Vierges américaines ont fait face à des pénuries d’eau en raison de la présence de grandes quantités de sargasses. L’état d’urgence avait alors été déclaré.

Est-il probable qu’elle atteigne la côte ouest de la Floride ?

Les scientifiques expliquent qu’en général, cette partie de la Floride est épargnée en raison du fonctionnement des courants et des vents, mais évidemment le risque zéro n’existe pas, donc aucune possibilité n’est à exclure. 

Depuis une vingtaine d’années environ, l’USF utilise activement l’imagerie satellite afin de montrer au public l’emplacement des algues et donc de  sensibiliser le public aux effets de la prolifération le long des côtes. 

On l’a donc compris, la saison n’en est qu’à son début, et en règle générale, l’efflorescence atteint son apogée aux mois de mai et juin. 

Ceci signifie que l’on doit rester vigilant pendant quelques mois encore.

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

HOLLYWOOD : FLANIGAN’S A ROUVERT SES PORTES

Près de 6 ans après qu’un incendie s’était déclaré...

WALT DISNEY WORLD S’AGGRANDIT !

« L’endroit le plus magique sur Terre » a...

ODEUR DE FUMÉEE EN PROVENANCE DES BAHAMAS

ODEUR DE FUMÉEE EN PROVENANCE DES BAHAMAS Des résidents de...

MÉTÉO FORT-LAUDERDALE

Les prévisions mtéorologiques du 10 au 16 avril font...