30.3 C
Miami
lundi, mai 20, 2024

Conséquences d’un climat intense

Date:

La Floride s’apprête à traverser un autre été de chaleurs extrêmes et l’amplitude des conséquences ne cesse de s’élargir.

Il y a lueur d’espoir que l’abondance des poussières du Sahara, qui traversent l’Atlantique et empêchent la formation des tempêtes, puisse calmer la fougue de Dame nature. « Mais un seul ouragan majeur au mauvais endroit pourrait faire très mal au secteur de l’assurance-habitation de l’État », souligne Fred Grimm, journaliste au Sun Sentinel. Cela pourrait être le cas si un ouragan semblable ou plus fort que Ian, qui a détruit pour plus de 100 milliards de dollars de biens en 2022, frappait une zone peuplée de millions d’habitants. 

La crise des assurances en Floride risque d’être exacerbée et les pertes pourraient être massives. « La solvabilité financière de toutes les compagnies d’assurances sera testée », a indiqué Insurify, organisme de comparaison de tarifs d’assurances. Selon cet organisme, les six villes les plus chères au pays pour souscrire une assurance-habitation se trouvent toutes sur la côte Sud-est de l’État : Hialeah, Miami, Fort Lauderdale, Hollywood, West Palm Beach et Port Ste-Lucie. Face aux coûts élevés, ce sont 13 % des propriétaires qui choisissent de ne plus assurer leur propriété. 

Les tarifs d’assurances habitation ont toujours été calculés sur les vulnérabilités et l’ampleur des pertes. Cependant, les eaux océaniques trop chaudes et le surdéveloppement côtier faussent maintenant les formules. Rappelons que chaque jour, plus de 1 200 nouveaux résidents permanents s’installent en Floride.

Il faut ajouter à ce tableau la pénurie actuelle d’unités de logements et de maisons abordables, estimée à 147 000 au total pour le comté de Broward à lui seul, qui risque alors d’exploser littéralement.

Autres conséquences

Les chaleurs extrêmes attendues l’été prochain auront aussi un impact sur les travailleurs extérieurs. Étrangement, le gouverneur a signé une loi qui empêche les villes ou les comtés de créer des protections pour les deux millions de personnes qui travaillent dehors. Miami-Dade a dû retirer sa réglementation locale de protection contre la chaleur pour ses travailleurs extérieurs. Pourtant, la chaleur extrême est une question de vie ou de mort pour certains.

La nouvelle loi est une perte pour toutes les familles qui se battent depuis des années pour le minimum, c’est-à-dire; avoir accès à de l’eau, de l’ombre et du repos, comme le souligne Esteban Wood, directeur du groupe de défense We-Count.

Lupe Gonzalo, un cueilleur de tomates, affirme que sans eau, sans repos et sans ombre, le corps ne peut tenir. Plusieurs de ses collègues ont été hospitalisés l’été dernier et certains sont décédés, rapporte-t-il. L’indice de chaleur (température et humidité combinées) est resté au-dessus de 100 degrés Fahrenheit (38 °C) pendant 46 jours consécutifs à Miami à l’été 2023.

La saison à venir sera probablement la plus chaude de l’histoire de la Floride. Comment comprendre que l’État interdise l’aide que les villes, les comtés et les entreprises pourraient apporter aux personnes qui travaillent à l’extérieur ?  

Mais les dés sont jetés et rien ne pourra changer la situation.

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

SUD DE L’ÉTAT : PAS DE FORTES HAUSSES DE LOYER ?

Selon une étude récente, le coût des loyers ne...

Nouveau resto d’origine canadienne : JOEY AVENTURA

Situé dans la nouvelle section « Esplanade » près...

CONGÉS DE TAXE DE VENTE INCLUANT DES PRIMES D’ASSURANCE

En Floride, les « exonérations annuelles de taxe de...

ACTIVITÉS DU WEEK-END !

Le 3e GRAND PRIX de Formule 1 bourdonne à...