21.2 C
Miami
mercredi, avril 24, 2024

Attention aux allergies !

Date:

Le phénomène climatique El Niño est un événement périodique qui se produit dans l’océan Pacifique tropical et qui se caractérise par des températures de surface de la mer plus chaudes que la normale. Il s’est installé l’été dernier et a provoqué un hiver frais et pluvieux dans le Sud-est du pays, y compris la Floride. Ceci donne lieu à une situation idéale pour les allergies printannières. 

El Niño a deux conséquences : premièrement, la moisissure, qui bien que présente toute l’année en raison de l’humidité omniprésente en Floride, se fait plus importante suite aux nombreux jours de pluie cet hiver. Deuxièmement, selon le Dr Mark Glaum, spécialiste des allergies et professeur à l’Université de South Florida, les conditions froides et nuageuses ont retardé le moment où les arbres à floraison précoce produisent normalement du pollen, et cela jusqu’au mois de mars. 

D’après Amanda Holly, météorologue de Max Defender 8, les mauvaises herbes et les plantes n’ont pas encore commencé à maturer et la pollinisation atteindra son pic dans les prochaines semaines.

Jacksonville est un exemple parmi les nombreuses villes concernées par cette haute quantité de pollen. Les trois principaux arbres qui vont en avoir en excès au cours des prochains mois sont le chêne, le pin et le palmier. De plus, la Fondation américaine de l’asthme et des allergies (AAFA) a qualifié sept villes de Floride comme étant des « capitales des allergies de l’Amérique ». 

Parmi elles, se trouvent par ordre d’importance, Sarasota, Cape Coral, Orlando, Miami, Lakeland, Palm Bay et Tampa. Les conditions venteuses pendant la saison des allergies tendent à empirer les symptômes des malades. De plus, lorsqu’il pleut, même si les niveaux de pollen sont nettoyés, les averses violentes peuvent en rompre les grains, libérant ainsi plus de composants allergéniques dans l’air. C’est ce que l’on appelle « l’asthme d’orage ». 

Parmi les symptômes les plus courants chez les personnes souffrant d’allergies, on trouve les reniflements, les éternuements, la respiration sifflante, les yeux qui pleurent, l’asthme, la toux, l’urticaire, les démangeaisons de la bouche et des oreilles, et les maux de ventre.

Afin de se protéger des allergies saisonnières, il est important d’utiliser des purificateurs d’air et des filtres HEPA pour y piéger le pollen. Il est aussi recommandé d’aérer son intérieur au moins 15 minutes par jour avant huit heures ou après 20 heures, lorsque la prolifération des pollens dans l’air est au plus bas. Au moment de sortir, on peut porter des lunettes de soleil, et en fin de journée mettre des gouttes de type collyre pour nettoyer les yeux des particules qui se sont déposées. Afin d’éviter de laisser du pollen dans la literie, il est conseillé de nettoyer son visage matin et soir, de bien se brosser les cheveux et si possible de les rincer quotidiennement après avoir été dehors. En ce qui concerne les vêtements, mieux vaut ne pas les laisser sécher à l’extérieur. En voiture, on garde les vitres fermées et en période de crise, on limite les périodes d’exposition dont le jardinage. 

Voilà de quoi rendre cette saison un peu plus sereine pour les allergiques.

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

En 2024, imprégnez votre demeure de l’esprit French Riviéra !

En décoration intérieure, la tendance French Riviera gagne en...

Félicitations à Jonny Murray !     

Le juge de ligne de la Ligue nationale de...

Brèves

Retour au travail pour les 70 ans et plus Les...

L’économie de l’État continue d’être « hot »

Ceux qui vivent ou visitent la Floride peuvent facilement...