31.2 C
Miami
mardi, juin 18, 2024

MESSI SUR LA COLLINS !

Date:

Dommage que le motel Thunderbird sur la célèbre Collins Avenue à Sunny Isles soit condamné.

Parce que les snowbirds québécois qui allaient voir les spectacles de Michaël Rancourt, Patsy Gallant, Marie-Chantal Toupin ou Sylvie Heneault auraient pu recevoir de la visite de luxe, surtout si leurs shows avaient été adaptés en espagnol.

Bon je fais un peu le Guignol bien que ce soit vrai pour la venue d’un artiste loin d’être « ben ordinaire » comme dirait Charlebois. Ce n’est pas une farce. Lionel Messi a fait la Une de toutes les gazettes et magazines mondiaux le 14 juillet dernier, Jour de la fête nationale en France, pays que Messi a quitté à la fin du printemps parce qu’il « s’ennuyait de ne pas pouvoir aller chercher ses enfants à l’école après les entraînements du PSG (Paris St-Germain) ».

Les Messi se sont achetés un appartement au Porshe Design Tower sur la Collins au coût de la bagatelle somme de 7,3 millions de dollars Biden. 

Oui oui, juste la porte à côté du Thunderbird. Du p’tit change pour la milliardaire vedette mondiale du ballon.

Et comme ils l’ont l’affaire les Américains, s’exclamerait Elvis Gratton, les experts de marketing de l’Inter de Miami ont simulé une séance d’épicerie de Lionel, avec sa belle Antonela et ses trois kids. 

Et en riant tout seul en écrivant ce texte, je m’imaginais Messi et sa marmaille pousser sur le carrosse pour acheter leur paella, leurs œufs bio, leurs sacs de chips Doritos et leurs douzaines de canettes de Coca-Cola.

Ça va faire 36 dollars 10 monsieur Messi, de lui dire gentiment la caissière. Vous voulez votre facture et un coupon Madame pour économiser à vos prochaines emplettes ?

Messi est arrivé le 14 juillet dans le Sud de la Floride et il a disputé son premier match avec l’Inter une semaine plus tard.

Et là, c’est lui qui a encore écrit l’histoire sans avoir eu besoin de lire un script imaginé par un crac de la plume du clan de Spielberg. Messi a scellé la victoire de 2 à 1 face au club mexicain, le Cruz Azul, avec un coup-franc du pied gauche où le ballon est allé fouetter la lucarne du filet cordonné.

Le Drive Pink Stadium a eu son instant magique en rose grâce à Léo, leur nouveau héros. Même le retour de Barbie au cinéma est arrivé loin derrière au Box-Office. 

LES ÉCHOS DE SHOWTOM : LE RETOUR DE DUCHARME ET DE BOUCHER 

Vaut mieux être valet que roi, parfois. C’est ce que doivent se dire les entraîneurs adjoints, Dominique Ducharme et Guy Boucher.

En moins de 72 heures la semaine dernière, Ducharme et Boucher se sont trouvés un emploi d’entraîneur adjoint respectivement avec les Golden Knights de Las Vegas, derniers champions de la Coupe Stanley, et les Maple Leafs de Toronto, le club qui n’y arrive jamais à gagner en éliminatoires. 

Je suis particulièrement heureux pour Ducharme, un coach qui a été guillotiné par le Canadien. Et notamment joué dans le dos par son défenseur Jeff Petry, qui encore une fois fait le pitre en refusant d’aller jouer avec les Sharks du New Jersey.

Des deux, Boucher pourrait vite avoir un job d’entraîneur-chef si Sheldon Keefe avait un début de saison dans la Ville-Reine. Boucher est un fin stratège qui a fait sa marque à Tampa Bay et avec sa culture hockey, il l’a enseigné durant quelques années aux milliers de téléspectateurs à RDS.

Bonne chance aux deux. Dire que pendant ce temps, on boude le vrai Roy : Patrick. Je l’écrivais en préambule de mes échos. Vaux mieux être valet. Pas roi, ni Roy !

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

Navires et sous-marin nucléaire russes dans le port de La Havane

Un groupe de navires de guerre russes, étroitement surveillés...

LAUDERHILL : MATCHS DE LA COUPE DU MONDE DE CRICKET 

La Coupe du monde de cricket bat son plein...

HALLANDALE : FERMETURE DE LA I-95

De fortes averses mercredi ont provoqué des inondations soudaines...

HOLLYWOOD : OUVERTURE DU « BLOCK 40 FOODHALL » !

Sous un même toit, 10 concepts de nourriture internationale...