22.8 C
Miami
mardi, mars 5, 2024

Mahomes gagne encore comme… un Chief !

Date:

Ils étaient tous là. Pour voir, pour se faire voir, pour assister à un autre grand moment d’histoire.

Leonardo DiCaprio, Beyonce, LeBron James et surtout Taylor Swift, la nouvelle blonde de vous savez qui, je ne vais pas tous vous les nommer. 

Ils étaient tous là assis dans leur loge avec leur suite royale et leurs invités parce que le Super Bowl, c’est la grande messe aux USA après le Nouvel An. C’est ce qui réchauffe le début de février à quelques jours de la St-Valentin.

Et personne ne veut rater ce grand show. Surtout avec une affiche à Las Vegas comme celle de cette année entre les 49ers de San Francisco et les Chiefs de Kansas City.

Et comme les Américains savent toujours vous en donner plus, pour que vous vous rongiez les ongles à sang sur le bout de votre divan, le match s’est décidé avec seulement quelques secondes à égrainer au cadran… et en prolongation ! Quelles sensations. Et qui dit grand scénario, dit grand maestro.

Patrick Mahomes a sonné la charge en prolongation après que les Niners eurent pris les devants sur un placement en surtemps.

Fallait absolument tout traverser le terrain sans trembler. Trembler, un verbe qui n’a jamais été dans le dictionnaire du quart-arrière de seulement 28 ans des Chiefs.

Celui qu’on compare déjà à Tom Brady par son flegme, par son assurance, par sa capacité à réussir le jeu qu’il faut quand il le faut, a rejoint Mecole Hartman dans la zone des buts du Allegiant Stadium avec une courte passe sèche de trois verges.

Et le party a explosé à Kansas City et chez tous les fans des Chiefs.

Les Chiefs l’ont emporté 25 à 22 pour gagner un deuxième Superbowl de suite et un troisième en cinq ans. 

L’équipe du moustachu Andy Reid a gagné parce que sa défensive a notamment permis à Mahomes de reprendre possession du ballon avec moins de deux minutes à faire au quatrième quart. 

Les Niners et Brock Purdy auraient tout autant mérité de remporter le trophée Vince Lombardi, sauf qu’ils ont manqué de fini avec le jeu important choisi. 

Maintenant que la saison de football est chose du passé, je vais surveiller le début des camps d’entraînement au baseball majeur et la fin de la saison du Canadien.

Une fin de saison pour le club de Martin St-Louis où, à l’opposé des Chiefs et de Mahomes, tout se terminera sans fanfares, en queue de poisson.

Avec seulement des promesses pour nous bercer d’illusions d’ici à la prochaine saison !

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

Brèves

L’affaire Jeffrey Epstein refait surface Le gouverneur Ron DeSantis a...

Le Broadwalk et la plage d’Hollywood appartiennent aux snowbirds !

Dans un contexte faisant état des étudiants de la...

Attention aux allergies !

Le phénomène climatique El Niño est un événement périodique...

Hausse du nombre de biens immobiliers à vendre

D’après Brad O’Connor, chef économiste pour la fédération professionnelle Florida...