LE POINT SUR LES MÉDICAMENTS CONTRE LA COVID-19

Date:

Devant la vague Omicron, les compagnies Pfizer et Merck ont reçu une autorisation d’utilisation d’urgence par la FDA (Food and Drug Administration), les 22 et 23 décembre dernier, pour leur traitement contre la COVID-19 par comprimés. 

Pfizer, avec son traitement Paxlovid, et Merck avec son traitement Molnupiravir, ont annoncé des résultats encourageants.

Au cours des essais cliniques, le taux d’efficacité du traitement de Pfizer pour la prévention des hospitalisations et des décès est de 90 %, alors qu’il est de 30 % pour le traitement de Merck. Le traitement de Merck ne devrait être utilisé que dans le cas où aucune autre option n’est disponible. 

Les traitements actuels aux anticorps monoclonaux COVID-19 ne semblent pas fonctionner contre le variant Omicron. Les comprimés antiviraux de Pfizer et de Merck seraient plus efficaces. Ceux de Merck ont pour effet de s’insérer dans  le génome du virus et de  provoquer des « erreurs » qui dérèglent la réplication. Ceux de Pfizer travaillent en bloquant l’action d’une des enzymes qu’il utilise pour se répliquer. Les deux attaquent la capacité de reproduction du virus.

Le président  Biden a déclaré dans un communiqué que dix millions de traitements de Paxlovid avaient été commandés, ainsi que trois millions de traitements Molnupiravir de Merck. Ces comprimés seront disponibles uniquement sur ordonnance pour ceux qui ont été testés positifs à la COVID.

L’utilisation de ces pilules sera limitée car la production en grand nombre demandera plusieurs mois. Les comprimés doivent être pris tôt, dans les cinq premiers jours des symptômes, et pour les personnes faisant partie d’un groupe à haut risque.

Le traitement de Pfizer consiste en trois pilules : deux de nirmatrelvir et une de ritonavir prises ensemble deux fois par jour, durant cinq jours. Moins de 2 % des participants aux études cliniques ont eu des effets secondaires graves au foie et au pancréas. Le traitement de Merck consiste en quatre capsules qui doivent être prises toutes les 12 heures durant cinq jours. Il est contre-indiqué pour les moins de 18 ans et pour les femmes enceintes car il peut présenter des dangers. Il peut nuire au développement osseux et créer des malformations congénitales. 

Ces pilules s’ajoutent à la vaccination et aux autres mesures de protection contre la COVID-19. Elles ne les remplacent pas.

 

Quelques bémols

Le Paxlovid ne mettra pas fin à la pandémie car il n’empêche pas la contamination.

Pzifer et Merck n’ont pas rendu publics les détails de leurs essais cliniques. C’est pourquoi il faut prendre ce type d’annonce avec précaution, souligne l’infectiologue Karine Lacombe. De plus, il faut considérer que le produit a été testé sur 2 200 patients seulement.

Ces traitements par pilules doivent être pris dès l’apparition des symptômes. Or, obtenir un diagnostic précoce et une ordonnance très rapidement devient vite difficile dans le cas d’une vague comme celle que nous connaissons actuellement.

L’autre difficulté à considérer est l’approvisionnement. Ces pilules vont arriver au compte-goutte car les produire prend plus de six mois. Aux États-Unis, on aura accès à seulement 250 000 traitements d’ici la fin janvier, selon l’Associated Press.

Finalement, le coût élevé du traitement, plus de 500 $ US, laisse présager qu’il ne sera pas offert à tous et à toutes. Malgré tous ces bémols, les experts se réjouissent.

En attendant l’arrivée de la nouvelle médication, la thérapie par anticorps monoclonaux est largement utilisée en Floride. Pour trouver le centre de distribution le plus près de chez vous : 

www.floridahealthcovid19.gov/monoclonal-antibody-therapy/mab-locator 

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

IAN POURSUIT SA ROUTE

Le 24 septembre, 13h00 La tempête tropicale Ian est en...

FAITES CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR GILLES VANDAL

Faites connaissance avec monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

L’AÉROPORT D’ORLANDO OUVRE SON NOUVEAU TERMINAL C

Le septième aéroport le plus fréquenté du monde a...

GAMBLING : RÉCUPÉRATION DE TAXES !

À l’émission À VOTRE SERVICE, nous recevons M. Philippe...