26 C
Miami
dimanche, juin 16, 2024

Palm Beach repousse les nudistes

Date:

Un groupe de naturistes veut avoir son espace sur une plage de Palm Beach pour en faire un club de nudistes.

Il semble bien que le passe-droit n’est pas tout à fait à la portée du demandeur, Karl Dickey, directeur du groupe, qui compte plus de 700 membres.

Les autorités de la ville sont plutôt sourdes à cette tentative, estimant que l’image touristique de la ville en souffrirait largement.

Dickey, qui n’a pas réussi à sensibiliser un seul commissaire à sa cause, estime que les autorités ont trop tendance à confondre nudité et luxure.

« Nous sommes seulement un peu trop puritains » dit-il. Mais l’argument n’a aucun effet.

Les endroits, qui se prêtent à cette mode, sont Haulover Beach près de Miami et Blind Creek Beach à Fort Pierce.

Pour le directeur des parcs de Palm Beach, Eric Call, une telle entorse à la régularité équivaudrait à envoyer le message que cette ville n’est pas une destination familiale.

Le demandeur suggère qu’une partie du parc Gulfstream, entre Boynton Beach et Delray Beach, soit désignée comme endroit de vêtement facultatif. Ce parc comprend sept acres.

Eric Call assure que le voisinage n’apprécierait sûrement pas cette nouveauté osée, d’autant que tout près il y a deux terrains de jeux pour les enfants.

Dickey a eu une mauvaise idée et les commissaires Steven Abrams et Dave Kerner sont loin de prendre cette demande au sérieux.

Dickey croit que les commissaires seraient surpris de constater combien de visiteurs souhaiteraient se débarrasser de leur maillot de bain, estimant que les loisirs nus sont un marché inexploité.

Quoi qu’en pense le dirigeant du groupe de nudistes il devra regarder ailleurs s’il veut voir son projet se réaliser.

Probablement qu’une île perdue sur la mer le favoriserait avec un peu de chance. Dickey n’est pas arrivé les mains vides. Il a présenté au comté une étude d’impact économique par l’Association for Nude Recreation, qui estime que les nudistes dépensent annuellement quatre milliards de dollars en Floride.

Le promoteur, dans une autre tentative, a proposé  MacArthur Beach State Parc qui a servi de plage privée non officielle pendant des décennies.

Karl Dickey semble avoir cogné à la mauvaise porte puisque le conseil de développement touristique du comté de Palm Beach recommande un refus définitif parce que cette ville reste une destination pour la villégiature familiale.

D’ailleurs, une loi oblige les vacanciers à garder leur maillot de bain au risque de payer une amende de 500 $ ou 60 jours de prison.

Dickey devra donc continuer à pratiquer la coutume à Haulover Beach où il profitera du soleil et du sable sans  craindre une contravention.

Tout son corps pourra rester bronzé.

Article suivant

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

Navires et sous-marin nucléaire russes dans le port de La Havane

Un groupe de navires de guerre russes, étroitement surveillés...

LAUDERHILL : MATCHS DE LA COUPE DU MONDE DE CRICKET 

La Coupe du monde de cricket bat son plein...

HALLANDALE : FERMETURE DE LA I-95

De fortes averses mercredi ont provoqué des inondations soudaines...

HOLLYWOOD : OUVERTURE DU « BLOCK 40 FOODHALL » !

Sous un même toit, 10 concepts de nourriture internationale...