23.3 C
Miami
lundi, décembre 5, 2022

Guerre aux sacs de plastique

Date:

Une petite guerre, qui pourrait en devenir une grosse, se dresse contre la prolifération des fameux sacs en plastique, dont les marchands de détail nous bourrent à chacune de nos visites.

Les Wal-Mart, Penn Dutch et Dollar Stores en fournissent presqu’autant que le nombre d’items que vous achetez. Un morceau de fromage – un sac, deux tomates – un sac, deux steaks – un sac. L’habitude dépasse l’entendement. 

C’est fou la quantité de ces objets de pollution qui émerge de ces marchés d’alimentation. On pourrait allonger indéfiniment les endroits où ce phénomène se produit à la grandeur de la Floride.

Une fois rentré à la maison, il ne vous reste qu’à vous débarrasser de ces sacs, qui deviennent encombrant, dépassant largement le besoin de votre panier à déchets. Devant cet afflux incontrôlable, le comté de Palm Beach pointe le bout du nez dans la démarche visant à réduire, tout au moins, ce surplus superflu. 

Un groupe d’écoliers a sensibilisé les commissaires du comté afin qu’ils adoptent une législation qui irait même à interdire ces sacs en plastique dans les magasins de leur juridiction. Pourquoi ne pas faire la promotion des larges sacs personnels que les Québécois utilisent à chaque fois qu’ils se rendent dans les marchés d’alimentation? Une loi de l’État de la Floride interdit aux communautés de légiférer localement sur l’utilisation de ces contenants. Mais le groupe d’écoliers insiste pour que Palm Beach passe outre et impose des mesures sévères pour mettre un terme à cette pluie incessante de ces sacs.

Un projet de loi pilote est en cours d’examen par l’Assemblée législative de l’État, projet pilote qui permettrait aux collectivités de moins de 100,000 habitants d’adopter des mesures interdisant ces sacs. Si l’expérience s’avère concluante, la résolution de Palm Beach pourrait devenir force de loi et élargir l’interdiction à des villes plus importantes en termes de population.

 

Les élèves

Ce sont des élèves de Benjamin School située à North Palm Beach qui ont présenté cette mesure, soutenant que ces fameux sacs de plastiques se retrouvent trop souvent sur les rues, les plages et dans l’océan, ce qui crée un sérieux problème pour les tortues de mer qui les confondent avec de la nourriture.

Évidemment la Fédération des détaillants de la Floride s’objecte carrément à cette éventualité estimant qu’une telle décision créerait des règlements incohérents dans tout l’État et coûterait des emplois. Toutefois, l’initiative de ces écoliers commence déjà à faire des petits.

Plus de 30 autres communautés dans les comtés de Miami-Dade, Broward et Palm Beach commencent à solliciter les commissaires de leur secteur pour qu’ils se penchent également sur ce fléau qui contribue à la pollution. Pour le moment ce sont surtout les municipalités sur la côte près de la mer qui donnent le ton. De toute évidence l’idée va faire boule de neige. Tôt ou tard, ce projet deviendra projet de loi et s’étendra à la grandeur de l’État.

 

Next article

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

PROTECTION DES LAMANTINS ET DE LA BAIE DE BISCAYNE

AVEZ-VOUS DÉJÀ CROISÉ UN LAMANTIN ? Ils se font de...

REQUINS BLANCS ET RECORD DE CHALEUR

ILS SONT DE RETOUR ! Chaque année, la fin de la...

LE MOIS DES PRÉVISIONS

Une fois de plus, les ornements de Noël scintillent...

LE BRIGHTLIGHT EN ROUTE VERS LA TREASURE COAST

Des résidents de Port St. Lucie ont été impressionnés...