26.8 C
Miami
lundi, mai 20, 2024

UNE SI BELLE ÉCOLE DE VIE ! 

Date:

C’est un bonheur écrit au feutre nostalgique que la P’tite vie, qui revient sur nos écrans plats de télévision. Avec cette bande de joyeux lurons du scénariste élitiste, Claude Meunier. Manquera toutefois môman qui a quitté son logement sans laisser une note du pourquoi de sa fuite sur la table de cuisine.

Au moins, cette famille disjonctée avec trente ans de plus dans la poire, nous racontera avec leurs habits, décors et ironies vintage, qu’on peut rire un peu de tout sans trop se faire incendier le lendemain par les comploteurs de malheur. Qui eux n’en n’ont justement pas de p’tite vie.

Je lisais la semaine dernière le psychodrame des initiations dans le hockey junior ou dans les autres sports et je me disais, oh mon dieu, comme nous avons la mèche courte de nos jours.

J’ai dû recevoir une dizaine de messages en privé depuis une semaine où l’on me demande de raconter ces histoires d’horreur dans le vestiaire du Canadien ou de d’autres clubs de la Ligue nationale.

Or, sur la tête de ce que j’ai de plus précieux, celle de mes parents disparus, je n’ai jamais été témoin de ce type d’initiations.

Avant que je reçoive au milieu des années soixante-dix ma première carte de presse pour avoir l’immense privilège de fouler le sacro vestiaire des Glorieux, j’avais eu vent de ce type d’épreuves stupides où joueurs et même les journalistes de l’époque se livraient à ce stupide rituel, mais c’était déjà révolu à mon époque.

Jamais personne ne m’a mis de glaçons dans le cul ou m’a enduit le corps de matières gluantes ou puantes pour me souhaiter la bienvenue dans le club. Jamais.

Et pourtant je vivais presqu’au quotidien avec eux. Je fréquentais les mêmes hôtels, restos ou bars. Mais ça se passait dans une innocente camaraderie.

La pire trouille qu’on m’eut fait en début de nuit est d’avoir reçu la visite impromptue de Guy Lapointe, cagoule sur la tête, qui est venu me faire sursauter durant mon sommeil parce que Richard Sévigny, mon voisin à Brossard, avait un double des clés de ma maison. Plusieurs Anciens vous diront comme moi (comme ces derniers jours avec la soirée de retrouvailles des Draveurs à Trois-Rivières de Michel Bergeron, Mario Bazinet et des autres) que le hockey junior, et le sport en général, sont avant tout une merveilleuse école de vie.

Si tu as seize, dix-sept ou dix-huit ans, que tu n’aimes pas les études, tu deviens un premier de classe pour être recruté par ceux qui gèrent le clan des drogues et de toutes les autres perversions. C’est cent fois pire que les initiations dans le sport.

….

Lisez-moi bien : si ça arrive encore chez quelques cinglés dans certaines ligues, dont la LHJMQ, oui il faut les sanctionner, voire les foutre carrément à la porte.

Moi, si j’étais coach ou manager d’une équipe professionnelle, je demanderais aux vétérans de faire des initiations intelligentes avec l’arrivée des p’tits nouveaux.

Genre, demander à une recrue d’aller sonner chez un inconditionnel fan et l’inviter à un concours de confrontation filmée sur la patinoire de son village. 

Les athlètes juniors ou professionnels de l’époque actuelle arrivent de pays et de cultures différentes. Ils se présentent à Montréal ou ailleurs plus instruits que jamais. Ils ont tellement d’atouts pour nous surprendre par leurs origines ou histoires.

Il me semble que si toutes les Chantal à la communication des équipes professionnelles avaient moindrement de la jugeote, il y aurait tellement à innover pour nous les présenter avec leur mode, leur tendance et avec les coquineries de leur temps.

Très très loin des méthodes d’initiations de dinosaures des années d’après-guerre.

Jolie p’tite vie, les amis (es).

Comme l’écrivait le poète Jacques Prévert : et si on essayait d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple.

Ce serait formi, formi, formi, formidable !

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

SUD DE L’ÉTAT : PAS DE FORTES HAUSSES DE LOYER ?

Selon une étude récente, le coût des loyers ne...

Nouveau resto d’origine canadienne : JOEY AVENTURA

Situé dans la nouvelle section « Esplanade » près...

CONGÉS DE TAXE DE VENTE INCLUANT DES PRIMES D’ASSURANCE

En Floride, les « exonérations annuelles de taxe de...

ACTIVITÉS DU WEEK-END !

Le 3e GRAND PRIX de Formule 1 bourdonne à...