24.4 C
Miami
samedi, décembre 3, 2022

Pourquoi les amateurs boudent?

Date:

Le jour n’est pas loin où l’on recommencera à entendre les rumeurs de déménagement de la concession des Panthers de la Floride.

Cette équipe qui, l’an dernier, a offert à ses partisans le meilleur bilan de son histoire, entreprend la saison dans la misère.

Cette triste image n’apparait non seulement sur la glace mais aussi dans des gradins de plus en plus vides. Si la scène est désolante, les signes sont davantage inquiétants.

De toute évidence, les véritables supporteurs des Panthers se sont sentis trahis par le nouvel état-major qui a fait un virage inexpliqué en chassant des joueurs appréciés et efficaces, tout en imposant une nouvelle philosophie de jeu, laquelle contraste nettement du système pratiqué la saison dernière.

Pas de doute que cette façon de faire ne plait pas à tous les joueurs qui s’exécutent dans un véritable fouillis où chacun se cherche.

Les résultats sont dévastateurs. Qui aurait avancé qu’au huitième de la saison, cette équipe occuperait le dernier rang de sa division, le 14ème de sa conférence et le 21ème de la Ligue?

Les analystes prévoyaient tout le contraire en accordant aux Panthers de fortes chances de terminer, en avril, au deuxième rang de sa division.

Bien sûr que la perte de joueurs importants comme Huberdeau, Bjugstad et Jokinen ont chambardé les plans.

S’ils n’avaient raté aucun match, peut-être que le résultat serait différent. Mais les blessures font partie du sport et c’est dans de telles situations que l’on découvre le vrai caractère d’une équipe.

Où sont-ils?

Jusqu’ici, ce que l’on a offert aux amateurs était davantage un plat tiède.

Les nouveaux arrivants accomplissent très bien leur tâche. Jonathan Marchessault est au premier rang des marqueurs, Colton Sceviour se tire très bien d’affaire et le jeune Denis Malgin, 19 ans, est une révélation.

Mais où sont les Barkov, Smith, Jagr et Ekblad qui doivent être les leaders de cette troupe?

Jagr n’a qu’un seul but, les trois autres deux seulement chacun et Ekblad le quart arrière de l’équipe n’a pas une seule passe à sa fiche. C’est inquiétant parce qu’en ce moment l’équipe se creuse un trou qui pourrait bien finir par les emprisonner dans les bas-fonds du classement.

Heureusement que Vincent Trocheck et Jonathan Marchessault tirent les marrons du feu. Autrement ce serait la catastrophe totale.

Si l’offensive est sérieusement handicapée par l’absence de trois joueurs importants, la brigade défensive semble totalement égarée.

Pour montrer comment la robustesse ne fait plus partie du système des Panthers, samedi soir contre les Capitals, ils n’ont donné que 11 mises en échec. Tout un contraste avec ce que l’on voyait l’an dernier. En comparaison, samedi soir également, les joueurs de Philadelphie ont distribué 35 mises en échec contre le Canadien, qui s’en est tiré en raison de la faiblesse du gardien des Flyers.

Résultat : les gardiens de buts sont plus souvent qu’autrement laissés à eux seuls. Les dommages sont coûteux.

D’autant plus, au risque de se répéter, que la robustesse est maintenant inexistante dans le territoire défensif.

Les conséquences de ce remaniement raté, autant que l’inutile transformation du style de jeu, y sont sûrement pour quelque chose dans ce désintéressement manifeste des amateurs de hockey.

La majorité des spectateurs aux matchs des Panthers est composée de partisans des équipes adverses. Cela ne faisait pas de doute lors de la visite des Devils du New Jersey la semaine dernière.

L’été dernier, les propriétaires ont consenti de fabuleux contrats à la hauteur de plus de 200 millions de dollars aux plus doués de la formation.

À venir jusqu’à maintenant, on ne peut pas dire que le rendement sur l’investissement est excitant.

Bien au contraire, la tournure des événements est plutôt désolante.

Et la grande question est de savoir de quelle façon cette équipe s’en sortira-t-elle?

Trop souvent, l’instructeur est le premier bouc émissaire des bourdes commissent par des Généraux, qui croient posséder la science infuse.

Next article

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

PROTECTION DES LAMANTINS ET DE LA BAIE DE BISCAYNE

AVEZ-VOUS DÉJÀ CROISÉ UN LAMANTIN ? Ils se font de...

REQUINS BLANCS ET RECORD DE CHALEUR

ILS SONT DE RETOUR ! Chaque année, la fin de la...

LE MOIS DES PRÉVISIONS

Une fois de plus, les ornements de Noël scintillent...

LE BRIGHTLIGHT EN ROUTE VERS LA TREASURE COAST

Des résidents de Port St. Lucie ont été impressionnés...