24.4 C
Miami
samedi, décembre 3, 2022

Michael Matheson un secret bien gardé

Date:

Michael Matheson est l’un des plus beaux espoirs des Panthers de la Floride.

Ses performances avec l’équipe, lors des éliminatoires et surtout lors du tournoi mondial quelques semaines plus tard, ont démontré sans équivoque qu’il obtiendra un poste avec les Panthers dès octobre prochain. Ses six points en 10 matchs et son brio lui ont valu le titre de meilleur défenseur de cette compétition. Il n’y a plus de doute à son sujet.

Ce jeune défenseur de Pointe Claire a joué son hockey junior à l’Université de Boston plutôt que dans la Ligue junior majeure du Québec.

Il a passé la dernière saison dans la Ligue américaine avec Portland.

Michael a pris part à quelques matchs des Panthers à la fin de la saison 2015-2016 ainsi qu’au cours du dernier calendrier.

Les dirigeants de l’équipe lui vouent une très grande confiance et Dale Tallon, qui l’a repêché au premier tour au 23ème rang en 2012, est certain d’avoir mis la main sur un futur grand défenseur.

Parlant de son choix de l’Université de Boston pour poursuivre sa carrière, Michael Matheson explique qu’il avait visité Halifax et Baie Comeau avant de prendre une décision finale.

« En même temps je pensais à mon éducation et cela a fait pencher la balance », dit-il.

À 21 ans, il avait terminé ses études en psychologie et se consacrait entièrement à sa carrière de hockeyeur.

Aspects à polir

Son coup de patin fluide et sa mobilité ont été deux facteurs qui ont influencé les recruteurs des Panthers.

«C’est vrai que mes instructeurs me disent que mon coup de patin est à un niveau élevé. Mais aussi, je transporte la rondelle, je crois avoir une excellente vision du jeu. Ce qui me satisfait beaucoup, c’est que je prends généralement les bonnes décisions avec la rondelle», raconte le défenseur.

« J’ai énormément travaillé sur l’aspect défensif de mon jeu au cours des deux dernières saisons. Je comprends mieux le jeu des rangs professionnels. Je suis un admirateur de Christopher Letang des Penguins avec qui je m’entraine l’été. Je tente aussi de toujours devenir plus créatif avec la rondelle. Je tente de garder les choses simples et surtout, de bien performer dans les deux sens de la patinoire », insiste l’athlète de 6’ 2” et 195 livres.

À ce sujet, est-ce qu’il se sent suffisamment costaud dans une ligue où les défenseurs sont de plus en plus gros et robustes?

« Je ne suis pas inquiet. Je vais ajouter du muscle à mon gabarit et je suis certain que je vais très bien me tirer d’affaire au niveau de la robustesse » .

Lorsqu’il jouait dans les rangs midgets, à 16 ans, on le considérait comme l’un des plus beaux joueurs d’avenir dans sa catégorie. Le fait qu’il ait choisi l’université plutôt que la LMJQ, on en n’a peu entendu parler. Mais pour les hommes de hockey des Panthers, ce choix est une valeur sûre.

Il ne tardera pas à faire sa place chez les Panthers et il ne faudra pas se surprendre de le voir se faire confier des tâches de spécialiste.

S’il a été à la hauteur lors des éliminatoires contre les Islanders, Matheson a encore mieux paru lors du tournoi mondial en Russie au printemps dernier.

Michael Matheson est peut-être le secret le mieux gardé des Panthers.

Next article

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

PROTECTION DES LAMANTINS ET DE LA BAIE DE BISCAYNE

AVEZ-VOUS DÉJÀ CROISÉ UN LAMANTIN ? Ils se font de...

REQUINS BLANCS ET RECORD DE CHALEUR

ILS SONT DE RETOUR ! Chaque année, la fin de la...

LE MOIS DES PRÉVISIONS

Une fois de plus, les ornements de Noël scintillent...

LE BRIGHTLIGHT EN ROUTE VERS LA TREASURE COAST

Des résidents de Port St. Lucie ont été impressionnés...