La solution pour Pacioretty

Date:

Max Pacioretty ne fera plus jamais l’unanimité des amateurs montréalais. La lune de miel est terminée.

Depuis la saison dernière, le meilleur buteur de l’équipe est accusé, par nombreux partisans, de faire preuve de mollesse et d’un comportement frileux.

Bien qu’il ait été le premier franc-tireur de sa formation au cours des dernières saisons, et le plus mal payé compte tenu de ses performances, Pacioretty est devenu le mal-aimé. On voudrait qu’il fasse plus.

Malgré ses deux buts et une passe dimanche, cela ne va pas soulager ses dénigreurs. Il a terminé le match avec une fiche de -1.

Pourtant, il a dominé en marquant 113 fois dans 260 matchs, dont deux saisons de 39 et 37 buts. Trente ont été des buts gagnants.

Rétrogradé

Un capitaine malheureux, qui fait le yoyo d’un trio à l’autre, c’est plutôt inusité dans la Ligue nationale.

Mais à Montréal, les situations loufoques s’empilent. Le numéro 67 compte sur l’appui de ses coéquipiers qui connaissent sa personnalité, ses attitudes, ses comportements.

Heureusement, parce que les enragés qui lui tombent allègrement dessus ne vont pas le ménager.

Pourquoi? Parce que Max Pacioretty ne deviendra jamais un joueur différent. Il ne va pas se transformer en un Jamie Benn où un Corey Perry qui allient robustesse et talent.

Ce n’est pas dans sa nature.

À moins qu’il remplisse le filet adverse, il continuera à vivre au centre d’un cirque médiatique, alimenté par des animateurs de radio et de télévision qui poussent au fond pour soulever l’hystérie des partisans frustrés.

La solution

Comme Max Pacioretty restera Max Pacioretty, que lui réserve l’avenir?

Il n’a que 28 ans. Il a encore au moins six ou sept bonnes saisons devant lui.

À 4,5 millions par saison, pour un contrat qui prendra fin en 2018-19 seulement, ce joueur doit inévitablement s’interroger sur le décalage dont il est victime, sachant que Thomas Plekanec (un seul but en 25 parties) empoche 1,5 million de plus que lui et que Jeff Petry, un défenseur qui ne gagnera jamais le Norris, touche 5,5 millions, un million de plus également.

Y-a-t-il une solution pour lui?

Les dernières rumeurs veulent qu’il ne soit pas le meilleur ami de Michel Therrien.

Le 67 sera condamné à jouer avec des centres de deuxième zone puisque que le CH n’en compte aucun qui a tous les atouts d’un premier.

Pour la première fois en quatre ans, il risque de ne pas atteindre les 30 buts. On pardonne difficilement à un joueur de massacrer ses standards habituels.

Dans le tumulte qui semble l’envelopper, il est évident que Pacioretty se sente écrasé.

Les déclarations de Michel Therrien ont jeté de l’huile sur le feu qui brûle son capitaine à vif.

Therrien a foutu une méchante jambette à son joueur en déclarant à un petit groupe lors d’un tournoi de golf, que Pacioretty était le pire capitaine de l’histoire du Canadien.

L’entraineur en a remis, il y a peu de temps, en lui indiquant qu’il devait s’efforcer pour aller chercher la rondelle, n’importe où sur la patinoire, s’il voulait l’avoir.

Si c’est la façon de stimuler son joueur, disons que Therrien n’a aucun talent de psychologue, élément nécessaire avec un homme éduqué comme l’est son joueur.

Comme humiliation, un entraineur ne peut faire mieux pour charcuter la crédibilité et la confiance de son ailier gauche.

Pacioretty va-t-il subir ce supplice encore trois ans?

Le meilleur arrangement pour lui, et peut-être pour son équipe aussi, serait qu’il soit impliqué dans une transaction avec une formation qui améliorerait son contrat et qui l’accueillerait en raison de son style de jeu et de sa capacité à marquer des buts.

Parce que Max Pacioretty est avant tout un franc-tireur. L’équipe qui le voudra doit se contenter de ce talent qui est dévolu à une petite minorité de hockeyeurs.

Dans le climat merdique qu’il traverse à Montréal, Max Pacioretty devrait demander à son patron Marc Bergevin de lui rendre le plus grand service de sa carrière : l’envoyer ailleurs.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

IAN POURSUIT SA ROUTE

Le 24 septembre, 13h00 La tempête tropicale Ian est en...

FAITES CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR GILLES VANDAL

Faites connaissance avec monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

L’AÉROPORT D’ORLANDO OUVRE SON NOUVEAU TERMINAL C

Le septième aéroport le plus fréquenté du monde a...

GAMBLING : RÉCUPÉRATION DE TAXES !

À l’émission À VOTRE SERVICE, nous recevons M. Philippe...