Florida Panthers VS Montréal Canadien : La partie de l’année!

Date:

L’imprévue, l’invraisemblable, l’improbable c’est ce qui fait la beauté du sport.

À peine à mi-chemin du calendrier, les batailles se multiplient et des renversements de situation apparaissent.

C’est le cas du Canadien de Montréal et des Panthers de la Floride, qui s’affronteront le 29, ici au BB&T Center de Sunrise.

Les premiers ont tout torpillé sur leur passage au début du calendrier, avec neuf victoires sans bavure pendant que les Floridiens battaient de l’aile à tout moment.

Depuis la fin novembre, l’allure de ces deux équipes s’est renversée, le CH culbutant à tout moment pendant que les Panthers refaisaient surface, à un rythme que l’on ne connaissait pas chez eux.

D’ici à ce qu’ils croisent le fer le 29 décembre prochain, ces deux formations joueront trois matchs pour l’un et deux pour l’autre. Bien malin celui qui pourrait prévoir la tournure des événements. Le Canadien aura-t-il retrouvé son rythme à Nashville lundi, Minnesota mardi, Washington le 26, Tampa le 28 avant de venir à Sunrise le 29. Une commande pas trop facile.

Les Panthers, qui connaissent contre toute attente une superbe poussée victorieuse, maintiendront-ils le cap devant Ottawa et Colombus?

On n’en sait rien. Une chose est certaine; les Panthers joueront le 29 devant la plus grosse foule de la saison dans leur domicile, mais la plus hostile aussi.

Les hommes de Gérard Gallant ne pavoisent pas. Ils savent trop bien qu’ils auront le sentiment de se retrouver au Centre Bell parce que les Québécois ont déjà, par milliers, réservés leur place depuis un bon moment. Mais les fans des Panthers sont de plus en plus nombreux, au BB&T Center.

On sait qu’en dépit de tout l’artifice et l’accueil inconditionnel que les Snowbirds québécois réservent à leurs favoris, c’est sur la glace que se soldera le résultat.

Les chiffres

Faudra-t-il se fier au bilan des deux adversaires? Pas du tout. Parce que justement dans cette ligue, on voit de plus en plus que toutes les équipes peuvent l’emporter.

Reste que parfois, les chiffres sont révélateurs et penchent d’un côté.

Analysons la fiche des dernières semaines du Tricolore. Depuis le 25 novembre, en neuf parties, cette équipe n’a connu qu’un un seul match de trois buts, une victoire de 3-1 sur les Sénateurs. Avec la leçon de hockey que leur a servie Dallas, samedi, il n’a réussi que 16 buts en 11 matchs.

Tout un revirement pour l’équipe qui, depuis le début du calendrier, devançait tous les autres au chapitre des buts comptés.

Son attaque massive est en panne. Ce qui, de toute évidence, a contribué à freiner son élan. Lorsque son jeu de puissance a marqué en supériorité numérique contre les Stars, c’était son premier but dans ces circonstances en huit matchs. On peut regarder du côté de PK Subban, qui jusqu’ici n’a qu’un seul but, lui qui faisait trembler les gardiens l’an dernier.

Les instructeurs adverses ont donné leur directive. Ne donnez aucun espace à ce joueur afin de l’empêcher de décocher son tir puissant. Le résultat est là. Ses montées à l’emporte-pièce sont à la baisse aussi parce que constamment deux joueurs lui réservent un échec avant, au centre de la glace. PK perd de plus en plus son lustre.

Puis Andrei Markov, qui ralentit à vu d’œil, ne peut plus servir ses passes savantes puisque maintenant Michel Therrien lui préfère Nathan Beaulieu sur l’attaque massive. On ne remplace pas un surdoué comme Markov aussi facilement.

Après son départ canon avec ses neuf victoires en ligne, la fiche des montréalais a commencé à péricliter.

Au cours des huit dernières parties ils ont perdu sept fois en temps règlementaire. Après ce revers de 6-2 contre les Stars, par tranche de 10 parties, Montréal montrait le pire dossier de la Ligue avec 2-7-1. Qui l’eut cru?

Il y a de plus en plus de sable dans l’engrenage.

Le CH glisse dangereusement au classement. Sept équipes les talonnent à un, deux et trois points.

Cette dégringolade ne fait que confirmer que le Canadien c’est Price. Et que sa profondeur est un mythe.

La lune de miel semble terminée.

Les Panthers

Les Panthers, au cours du premier quart du calendrier, étaient capables du meilleur comme du pire. Leurs performances étaient vraiment en dents de scie.

Depuis le 27 novembre cette équipe montre son meilleur. À peine si elle est reconnaissable.

Au cours de ses 13 dernières sorties elle a remporté 10 victoires, marqué 38 buts et en a accordé 24, soit moins de deux par rencontre.

Depuis le début de la saison les Panthers n’ont accordé que 17 buts en première période, en 34 parties.

En ce moment, ils comptent 13 joueurs de moins de 24 ans sur leur alignement. Il a fallu un certain temps pour ajuster les violons. On semble y être arrivé.

Avant le match du Canadien, hier lundi à Nashville, la Floride n’était plus qu’à trois points des Montréalais. Ça ne ressemble en rien à se qui se passait au début du calendrier.

D’ici le 29, les Panthers affronteront les Sénateurs, les Blue Jackets et le Canadien. On verra s’ils poursuivront sur leur lancée, d’autant que les parties contre Ottawa et Montréal seront des matchs de quatre points, ce qui pourrait avoir une importante signification à la fin du calendrier.

Partisans du Canadien, en entrant au BB&T Center, le 29, ou en vous préparant à regarder le match à la télé, vous serez euphoriques ou inquiets après avoir vu les performances de votre équipe au cours de ses trois derniers matchs.

Chose certaine il y aura une ambiance unique au domicile des Panthers, par rapport à ce que l’on a assisté jusqu’ici.

Les propriétaires de l’équipe souhaiteraient sûrement que le Canadien passe ici huit fois par saison.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

FAITES CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR GILLES VANDAL

Faites connaissance avec monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

L’AÉROPORT D’ORLANDO OUVRE SON NOUVEAU TERMINAL C

Le septième aéroport le plus fréquenté du monde a...

GAMBLING : RÉCUPÉRATION DE TAXES !

À l’émission À VOTRE SERVICE, nous recevons M. Philippe...

IMMOBILIER : CÔTE OUEST DE FLORIDE 

À VOTRE SERVICE, nous recevons Daniel Tremblay, agent immobilier...