30.2 C
Miami
mardi, mai 28, 2024

ROULER AVEC SA VOITURE SUR UNE PLAGE DE FLORIDE… DE PLUS EN PLUS RARE

Date:

Rouler avec sa voiture sur une plage de sable blanc le long de l’océan Atlantique ou Pacifique fait presque partie, à notre époque, d’un phantasme populaire qui nous vient des villes tout comme celui de crapahuter dans une nature montagneuse sauvage à bord de son « 4X4 »…

 

 

Une tradition difficile à perpétuer

Aux États-Unis, comme dans bien d’autres pays avec de grandes plages de sable, utiliser sa voiture a d’abord répondu à un besoin tout simple : accéder facilement pour pêcher, camper, nager, surfer ou tout simplement pour passer une journée à la plage en famille. Cela aurait souvent été difficile, voire impossible, si l’utilisation d’une auto n’avait pas été permise.

Cette pratique s’est développée tout naturellement dans de vastes espaces de nombreuses régions des États-Unis comme la péninsule de Long Beach dans l’État de New York ou le Cape Cod National Seashore dans celui du Massachusetts. Elle s’est aussi développée dans certaines parties de la côte du Texas, de l’Orégon, de l’État de Washington, du New Jersey, de la Caroline du Nord, de la Floride, etc.

Certains voudraient conserver cette pratique qu’ils considèrent comme une tradition, mais ils oublient que la population des États-Unis d’Amérique est passée depuis 1950, juste après la seconde guerre mondiale, de 158 millions d’habitants à 329 millions!

Elle a donc plus que doublée et il est largement reconnu par les experts de l’environnement que rouler sur la plage peut avoir de graves conséquences écologiques : détruire des zones de nidification des tortues marines et des oiseaux, comme le pluvier siffleur, ou encore endommager la végétation sauvage et la stabilité des dunes. Les véhicules sur la plage peuvent aussi constituer un véritable danger pour la sécurité des amateurs de plage et de baignade qui sont de plus en plus nombreux et qui viennent bien souvent en famille avec de jeunes enfants.

 

Combiner le respect de l’environnement et les voitures sur les plages

Pour contrebalancer le maintien de cette tradition très populaire, soit de circuler en bordure de l’océan au volant de son  propre véhicule, et les effets destructeurs que cela pourrait avoir sur la nature, les experts ont déterminé trois type de plages.

  • Les zones naturelles : Elles correspondent généralement aux secteurs où le développement et l’emprise humaine sont moindres et où les habitats animaliers dans les dunes et les plages sont en grande partie intacts et propices à la reproduction des espèces. La présence des voitures y est alors totalement interdite.

 

  • Les zones de transition : On trouve ici un mélange de dunes et de plages naturelles et de digues plus ou moins artificielles et intégrées. En outre, on note que la concentration de la population est généralement moins importante en dehors des périodes estivales. La circulation des voitures publiques et leur stationnement sont autorisés à une distance d’au moins 10 mètres (30 pieds) des dunes ou des digues.

 

  • Les zones urbaines : Le développement hors plage et celui qui les entoure comprend des hôtels, des immeubles en copropriété et des digues. La concentration de la population est importante presque toute l’année. La circulation des voitures publiques et le stationnement sont alors permis à une distance d’environ 5 mètres (15 pieds) des dunes ou des digues.

 

Le comté de Volusia EN Floride et la conduite sur les plages

Le comté de Volusia, à l’instar de nombreuses autres régions des États-Unis, où la tradition de rouler sur les plages remonte aux débuts de l’automobile, a répertorié ses places afin de préserver son environnement naturel. Il suit la classification proposée par les experts en la matière comme étant « naturelles », « transitoires » et « urbaines ». Le critère principal à considérer est la nidification des tortues de mer dans ces zones allant de forte, modérée, à minime. Cette classification a permis de déterminer les zones où les voitures pourraient être admises et de sélectionner deux plages de ce comté : Daytona Beach et New Smyrna Beach.

Principaux règlements et avis à respecter relatifs à la conduite sur les plages de Daytona Beach et New Smyrna Beach

– Toujours conduire en faisant très attention aux personnes sur la plage et principalement aux enfants.

– Observer la limite de vitesse qui est de 10 miles à l’heure (16 km/h).

– Respecter les sens de circulation indiqués.

– Respecter les limites des zones de circulation autorisées sur la plage.

– Rouler avec les phares (« les hautes ») toujours allumés.

– Rouler en gardant les fenêtres toujours ouvertes.

– Il est interdit de téléphoner en roulant.

– Il est interdit de texter en roulant.

– Il faut se stationner perpendiculairement à la ligne du bord de mer.

– Il n’est pas permis de stationner 2 voitures côte à côte.

Et en règle générale, respecter la faune et la flore.

 

Heures d’ouverture des zones de circulation en auto quand le temps et les marées le permettent :

– De 8h à 19h du 1er mai au 31 octobre

– Du lever au coucher du soleil du 1er novembre au 30 avril

 

« Beach Driving Zones » autorisées

de Daytona Beach et New Smyrna Beach

**Daytona Beach (ou « North Zone »)

Une fois sur le boulevard A1A et en direction nord,

– 1ère zone : Elle débute au niveau d’Emila Ave et se continue jusqu’à International Speed Blvd avec neuf rampes d’accès à la plage,

– 2ième zone : Elle débute au niveau de Seabreeze Blvd et se continue jusqu’à Granada Blvd avec 14 rampes d’accès à la plage.

L’ensemble de ces pistes délimitées sur une plage de sable durement tassé offrent environ 30 km de promenade – une des dernières en Floride où les véhicules sont encore permis – et attirent toujours autant de curieux et de promeneurs qui ne se lassent pas de regarder l’océan et les surfeurs glissant sur les vagues et dans les airs.

*New Smyrna Beach (ou « South Zone »)

Une fois sur le boulevard A1A, en direction nord, après Flagler Ave et sur son prolongement la North Peninsula Ave :

– La zone débute au niveau de la 27th Ave et se continue jusqu’à Beach Street au niveau de Smyrna Dunes Park, avec six rampes d’accès à la plage.

 

Frais d’entrée sur la plage pour les véhicules

Les laissez-passer annuels pour la plage sont de 25 dollars pour les résidents du comté de Volusia et de 100 dollars pour les non-résidents.

Les frais d’entrée quotidienne à la plage sont de 20 $ par véhicule avec la possibilité d’une deuxième entrée gratuite le même jour et pour le même véhicule. Pour plus d’informations concernant les autres laissez-passer, comme par exemple le « Beach Pass Holders Express ramps » et autres types de frais, consultez le site www.VolusiaBeachPass.com ou appelez les services de péage sur la plage (866) 398-6352. La majorité des laissez-passer sont disponibles aux péages de la plage et de ceux des Inlet parks

 

Le comté de Saint John EN Floride et la conduite sur les plages

Situé plus au nord sur la côte de l’océan Atlantique, ce comté comprend le « Fort Matanzas National Monument » situé au sud de St. Augustine. En 2010, le service des parcs nationaux a dû interdire la circulation des voitures sur les plages du parc compte tenu de la dégradation de l’environnement. Cependant, le service reconsidère actuellement cette décision. Affaire à suivre!

En conclusion, la célébrité de Daytona Beach s’est faite le siècle dernier autour des courses automobiles qui se tenaient directement sur la plage et aujourd’hui, elle se doit de rester mondialement connue comme étant « LA » plage de la Floride sur laquelle on circule toujours en voiture.

 

SOURCES : Pour des informations plus détaillées, consultez les sites suivants qui ont documenté cet article : www.daytonabeach.com

www.newsmyrna.com www.volusiacounty.com

www.Visitflorida.co – wwwwikipedi.com

 

Article suivant

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

Brèves

Red Lobster dépose une demande de mise en faillite Red...

L’IA devrait-elle s’en mêler ?

En tant d’Être humain, il est difficile de ne...

La fin des changements climatiques

Tout porte à croire que le gouverneur Ron DeSantis...

De nouveaux projets dans deux aéroports de Floride

Les aéroports de Fort Lauderdale-Hollywood (FLL) et de Palm...