22.6 C
Miami
jeudi, février 2, 2023

Rêver, un phénomène nécessaire

Date:

Il est connu depuis toujours que les êtres humains durant leur sommeil, vivent en pensée des situations qui échappent à leur contrôle. Ils rêvent de choses, d’événements aussi intrigants les uns que les autres. Ils peuvent être heureux, tristes, effrayants, excitants, troublants, insensés, etc… Il y a ceux qui dans tous les cas sont difficiles à intégrer à la vie que l’on mène les yeux ouverts, mais il y a aussi ceux qui peuvent avoir un lien avec le quotidien.

Un mécanisme de compensation

De nombreuses interprétations en sont données, elles sont plus ou moins à retenir. Ce qu’il faut comprendre d’après les spécialistes de la question et en particulier de Sigmund Freud, le père de la psychanalyse moderne, c’est que le fait de rêver est un phénomène naturel normal. Rêver d’une chose, d’un événement, d’une personne avec qui on partage sa vie ou de situations particulières, cela a toujours un caractère éminemment, compensatoire et résolutoire.

Ainsi dans le rêve, la vie réelle continue, mais avec des compléments. Dans le meilleur des cas, en agrémentant le réel avec des éléments manquants, ce qui permet de mieux accepter la vie. Cependant, le rêve peut aussi mettre en scène de la colère vis-à-vis de l’autre, des sentiments et des actions violentes que le sujet n’oserait ressentir ou accomplir de façon réelle et concrète.

Sur ce, que vous soyez ici en Floride ou au Québec, je vous dis à la semaine prochaine en vous espérant heureux et en santé!

Next article

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

LA ZONE GRISE DE LA DURÉE DE SÉJOUR DES CANADIENS 

Alors que de nombreux aspects du système d’immigration américain...

LES VENTES DE LOGEMENT EN DÉCLIN EN 2022

En 2021, les maisons, condos et appartements se vendaient...

LA COURSE À LA COURSE

En février en Floride, l’atmosphère pulse à un rythme...

DOMINICK LÉONARD, UN HUMORISTE BIEN DE SON TEMPS !

Par Hélène Fleury L’homme aura bientôt 50 ans et cela...