25.9 C
Miami
dimanche, juin 23, 2024

Le jogging à la plage

Date:

Quel bonheur de pouvoir jogger à la plage entre le lever et le coucher du soleil tout en profitant de la brise de la mer et du son enivrant des vagues, la meilleure musique qui soit !

Jogger sur le sable comporte son lot d’avantages :
• Une plus grande proprioception due à l’instabilité du sable qui sollicite davantage les muscles stabilisateurs ;

• Une plus grande dépense calorique (on dit qu’elle est une fois et demie plus grande que sur une chaussée dure et égale) ;

• Un plus grand travail au niveau des cuisses, fessiers et chevilles ;

• La possibilité de sauter à l’eau tout de suite après pour se détendre et se
rafraîchir.

Voici quelques conseils afin d’améliorer votre expérience :
• Privilégier le sable humide et plus compacte, près de l’eau, car la surface est plus stable donc votre séance de jogging sera plus facile ;
• Si vous n’êtes pas habitué de courir sur le sable, il vaut mieux alterner la course et la marche. C’est une bonne alternative pour éviter les blessures ;
• Au début, il est préférable de vous en tenir à des sorties de moins de 30 minutes puis d’augmenter la durée par la suite ;
• Si vous êtes débutant en jogging, il vous faut avoir une cadence plus lente puis l’augmenter au fur et à mesure que vos muscles se renforciront ;
• Comme les rivages sont souvent en pente, il est très important de jogger dans les deux sens puisque le dénivelé crée un plus grand travail d’un côté. Alors il importe de faire des allers-retours ;
• Courir à marée basse vous offre une plus grande surface de sable humide donc vous risquez d’être moins dérangé par les gens qui se baladent tranquillement en bord de mer ;
• Toujours bien vous hydrater avant, pendant et après (on devrait prendre 250 ml d’eau avant, 500 ml pendant et 250 ml après ;
• Au soleil, portez une casquette et une protection solaire possédant un FPS d’au moins 15 ;
• Évitez de courir entre 10h et 14h (car le soleil est à son plus fort).

On me demande souvent s’il vaut mieux courir pieds nus ou avec des chaussures. Courir pieds nus sollicite davantage les muscles du pied et de la cheville, donc il faut y aller avec modération au début.
Il n’y a pas de chaussure de course spécifique à la plage mais s’en garder une paire pour la plage vous évitera d’avoir à en retirer le sable au retour de chacune de vos sorties.

Bon jogging en bord de mer !

Article suivant

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

MÉTÉO ET QUOI FAIRE

MIAMI – FORT LAUDERDALE – THE PALM BEACHES Alberto, la...

Citizens Insurance vise une hausse des taux en 2025

Le 19 juin, le conseil des gouverneurs de la...

Navires et sous-marin nucléaire russes dans le port de La Havane

Un groupe de navires de guerre russes, étroitement surveillés...

LAUDERHILL : MATCHS DE LA COUPE DU MONDE DE CRICKET 

La Coupe du monde de cricket bat son plein...