25.1 C
Miami
vendredi, mars 1, 2024

Le complexe de supériorité

Date:

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, dans 90% des cas, c’est à dire dans la très grande majorité, ce fameux complexe de supériorité est une réaction inconsciente à son opposé, c’est-à-dire le complexe d’infériorité ! Il cache en réalité, un très grand manque de confiance en soi!

Ce comportement que l’on retrouve principalement chez les hommes, se manifeste généralement part une attitude prétentieuse, moqueuse, un étalage du Moi en utilisant très fréquemment l’expression « Moi, je », une tendance à afficher une forte confiance en soi, à ne pas écouter les autres, à ne pas supporter la contrariété, à toujours vouloir être admiré, et à l’extrême critiquer et déprécier les réussites des autres pour se grandir.

Tout cela ne serait donc, chez les sujets en cause, qu’une réaction psychologique pour « surcompenser » et chercher à combler par le mépris leur propre complexe d’infériorité. Il faut noter ici qu’il est assez rare que ce complexe de supériorité soit lié à l’éducation, quand un enfant est élevé par ses parents dans l’idée qu’il est le meilleur et qui considère en réaction que tout lui est dû.

Un tel comportement est relativement facile à corriger quand la personne qui en soufre, accepte de considérer que « l’autre » a autant de place que lui, et ce à tous les niveaux et que chaque individu a sa propre valeur tout comme lui.

Sur ce, que vous soyez ici en Floride ou au Québec, je vous dis à la semaine prochaine en vous souhaitant d’être heureux et en santé.

Article suivant

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

L’hymne au printemps

Nous ouvrons la fenêtre sur le troisième mois de...

Des aides pour pallier à la croissance des aéroports de Floride

Afin de soutenir les aéroports de Miami et de...

LES MEILLEURS HAPPY HOUR !

La culture des happy hour détient un solide ancrage...

Réal Béland, une première en Floride !

C’est au Frenchie’s Bar & Grill, le dimanche 3...