La « National Audubon Society »

Date:

Jean-Jacques Audubon est célèbre dans tous les États-Unis, y compris en Floride et il a donné son nom à ce célèbre réseau. C’est un peu plus de 50 ans après sa mort que la mémoire de ce peintre et observateur de la nature a été honorée par la création en 1905, de la « National Audubon Society » qui a pour vocation la sauvegarde des oiseaux et de leur environnement naturel.

Le destin unique de Jean-Jacques Audubon (1785-1851)

Ce Français, aussi célèbre aux États-Unis que le prestigieux Lafayette, a eu un destin très particulier et plutôt imprévisible pour l’époque…

Il est né en 1785, sur l’ile de Saint-Domingue dans la partie ouest de l’ile maintenant Haïti, alors colonie française très prospère, au lieu-dit Les Cayes Son père, le capitaine Jean Audubon, avait avant lui, eu un destin américain. Après une carrière comme officier de marine qui l’amène à participer à la révolution américaine en 1881, avec la flotte du Marquis de Grasse, lors des combats de Yorktown. Plus tard, il fera l’acquisition, dans la région de Philadelphie, d’une propriété qui allait jouer un rôle important dans le destin de son fils, Jean Jacques.

Devenu capitaine au long cours, il navigue régulièrement entre la France et Saint-Domingue où réside un de ses frère et va y vivre de 1783 à 1789 et s’enrichit rapidement. Bien que marié en France avec Anne Moynet, il a plusieurs maîtresses dans l’ile et des enfants, dont un garçon (Jean-Jacques) avec Jeanne Rabine et une fille (Rosé ou Rosa dite Muguet) avec une demoiselle Bouffard

Jean-Jacques Audubon, selon l’état civil français, était donc le fils illégitime de Jean Audubon et de Jeanne Rabine (parfois écrit sans « e »). Les historiens ne sont pas tous d’accord sur les origines de sa mère. Ce qui est certain, c’est qu’elle vivait, aux Cayes et qu’elle travaillait pour une famille de planteurs, originaire de France. Plusieurs pensent que c’était une esclave née sur l’ile, d’autres affirment qu’elle était native et originaire de la Loire Atlantique. Elle mourut cependant peu de temps après la naissance de son enfant.

À sa naissance, le jeune garçon porte le nom de Jean Rabine ou encore Jean Fougère. En appelant son garçon de ce nom, le capitaine Audubon voulait ainsi s’associer à la révolution française. De fait, «Fougère», dans le nouveau « calendrier révolutionnaire », correspondait au 26 avril, jour de naissance de son garçon (3e jour du mois de « Floréal »).

La vie de Jean-Jacques Audubon ne fut jamais linéaire. Une constante apparaît cependant : son amour de la nature et de l’observation des oiseaux. Cette passion commence dès la petite enfance en France où son père était revenu s’installer dans la région de Nantes. Il y possédait un domaine, « La Gerbetière », à Couëron, sur les bords de la Loire. C’est là que Jean-Jacques, en compagnie du médecin de famille, Charles Marie d’Orbigny, fit ses premières observations. Sa vie était alors celle d’un enfant aimé de son père et de sa femme qui éleva les enfants de son mari, comme s’ils étaient les siens. Par la suite, Jean-Jacques fut officiellement adopté et porta le nom d’Aubudon. En 1803, son père l’envoie aux États-Unis pour gérer la ferme connue sous le nom de « Mill Grove » qu’il possède en Pennsylvanie, et qui existe encore aujourd’hui. Jean-Jacques y fait la connaissance d’une voisine, Lucie Bakewell. Ils vont se fiancer, puis Jean-Jacques retourne en France. Il y réalise alors ses premiers croquis d’oiseaux puis revient, en 1806, puis retourne en Pennsylvanie et s’y marie en 1808.

En dehors de sa passion pour les oiseaux, leur étude, et ses croquis qu’il signe parfois du nom de La Forest, on peut dire que la vie socioprofessionnelle de Jean-Jacques n’est pas des plus brillantes et connait de multiples hauts et bas. En 1812, il devient Américain; il opte alors pour les prénoms de John James.

La reconnaissance de son talent

Pendant toutes ces années difficiles, il n’a cependant pas cessé de voyager. Il parcourt et découvre la nature sauvage du Kentucky, des vallées du Mississippi et de l’Ohio, de la Louisiane, de la Floride, du Texas et même du Labrador au Canada en 1833.

Non seulement il détient un talent indéniable, mais il est aussi un précurseur parmi ce que l’on peut appeler les peintres naturalistes, car il est le premier à reproduire grandeur nature les oiseaux qu’il observe, au total 489. Il innove également dans sa façon de naturaliser les animaux qu’il conserve.

Finalement, entre 1827 et 1838, la fortune lui sourit. Il finit par réaliser ses objectifs et trouve un éditeur pour éditer, dans un ouvrage unique, tous ses croquis regroupés dans 435 planches gravées et colorées. Ouvrage connu sous le nom de « Birds of America ». II meurt en 1851, à New York, connu et reconnu pour son œuvre.

La « Audubon of Florida »

Dès leurs origines, les « Audubon Society » avaient comme objectif de s’opposer à la chasse aux oiseaux pour la vente de leurs plumes. Rapidement, chaque État eut sa propre société Audubon. En 2016, il existe des centaines de « Audubon Society » répartis dans tous les États-Unis et regroupant environ un demi-million de membres.

En Floride, on compte 44 chapitres regroupés sous le vocable de «Audubon of Florida ». Le rôle de ce regroupement étant de veiller sur les écosystèmes si fragiles de la Floride par des actions de :

  • Protection de la nidification des oiseaux comme les sternes et les pluviers, sur les zones côtières de la Floride.
  • Restauration et conservation du Grand Everglades depuis plus d’un siècle.
  • Création d’un réseau interactif d’écologistes pour protéger les lieux spécifiques de la Floride, l’environnement, l’eau et les changements climatiques dans le monde.

Sources: Vous pouvez également consulter ces sites sur internet. Ils ont permis de documenter cet article : www.wikipedia.org/wiki/JohnJames_Audubon www.audubonoflorida.org/main/cha pters.htm

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

TRANSPORT DE MOTOS ET D’AUTOS EN FLORIDE

À VOTRE SERVICE, nous recevons monsieur Daniel Jutras, président...

REDÉCOUPAGE DES CARTES ÉLECTORALES AUX É.-U.

Dans cette émission, monsieur Gilles Vandal, professeur émérite de...

ALERTE AUX TORNADES !

Une alerte de tornade a été émise pour le...

QUOI FAIRE OCTOBRE 2022

TOP 3 À VISITER #1 Fort Lauderdale International Boat Show Le salon...