LE PARC NATUREL DES EVERGLADES EN DANGER ET C’EST SÉRIEUX

Date:

Aujourd’hui, le parc national des Everglades, inscrit depuis 1979 sur la liste du patrimoine mondial, est ce qui reste, dans le Sud de la Floride, d’une région de marais et de prés salés qui recouvraient environ le tiers de cette région quand, au 16e et 17e siècle, les premiers européens ont exploré et colonisé la Floride. 

Un espace naturel unique au monde 

C’est en 1947 qu’il a été décidé que cette région de terres humides, suivant la terminologie moderne, serait protégée et érigée en parc national, couvrant une superficie de 700 000 hectares. Ce territoire sauvage, quasiment inviolable, est depuis toujours le royaume non seulement des alligators et des crocodiles, dont les ancêtres peuplaient la région voici plus de 100 millions d’années, mais aussi d’une faune animale et végétale extrêmement diversifiée.

Mais les mesures de drainage et d’asséchement préconisées pendant un demi-siècle ont mis en danger la survie de cet écosystème qui ne peut exister que par la présence de l’eau… À cette erreur technique se sont ajoutés, aux cours des ans, le développement des terres agricoles, l’urbanisation et l’industrialisation de la région.

Aussi, depuis 1993, le parc est considéré comme une zone à restaurer d’autant plus que cette dégradation s’est considérablement accélérée avec le dérèglement climatique général de la planète et son réchauffement, provoquant une raréfaction des pluies et de la sécheresse. 

L’eau, élément indispensable à la survie naturelle des Everglades 

La plus grande menace pour l’écosystème des Everglades est de ne pas pouvoir répondre à la demande en eau qui ne cesse d’augmenter rapidement alors que l’offre naturelle ne change pas et peut même à certains moments diminuer.

Il faut savoir que les Everglades tirent une grande partie de son eau des précipitations (environ 60 pouces par an en moyenne) et quand il commence à pleuvoir sur le Sud de la Floride, il pleut partout, y compris sur le grand lac Okeechobee qui est le plus grand de la région. Il peut retenir de grandes quantités d’eau qui, dans les mois suivants, vont lentement s’écouler de façon naturelle dans le bassin versant des Everglades et de la baie de la Floride, à moins qu’elles ne soient retenues artificiellement et détournées vers d’autres destinations. 

C’est le cas depuis les années 1940 pour satisfaire aux besoins de l’expansion de la zone agricole des Everglades (EAA) et du développement local. La déconnexion du lac Okeechobee des Everglades a entraîné des dommages environnementaux généralisés et des pénuries d’eau qui ont tous deux nui à l’économie du Sud de la Floride du 21e siècle, basée sur le tourisme et les loisirs.

Aujourd’hui, les Everglades doivent fournir de l’eau potable à plus de neuf millions de Floridiens, un habitat naturel avec près de 2 000 espèces de plantes et d’animaux différents, dont plus de 70 sont menacés ou en voie de disparition répartis au niveau fédéral dans quatre parcs nationaux.

Des mesures mises en place par les différents paliers de gouvernement

De nos jours, bien plus que par le passé, les questions dites environnementales sont prises avec sérieux et de nombreuses initiatives et actions sont mises en place. On peut noter parmi les plus conséquentes :

• Les interventions de la Fondation Everglades, qui se consacre à la restauration et à la protection des Everglades en s’appuyant sur la science, l’éducation et la promotion de cette cause, tout en travaillant sans relâche pour obtenir les financements nécessaires pour :

– Moderniser les infrastructures d’eau obsolètes du Sud de la Floride;

– Rétablir le flux d’eau propre vers le Sud, les Everglades et la baie de Floride;

– Réduire les rejets nocifs d’algues toxiques et d’autres polluants, principalement les phosphores agricoles, dans les estuaires côtiers.

• L’approbation par le Congrès en 2000 d’un Plan global de restauration des Everglades (Comprehensive Everglades Restoration Plan / CERP), définissant 68 objectifs à achever dans les 20 à 30 ans à venir pour un coût de 7,8 milliards de dollars. Le plan comprend en particulier la construction de réservoirs, la suppression de certaines digues, le remplissage de canaux et la construction de nouvelles structures.

• Le rôle de l’U.S. Army Corps of Engineers (Corps) est de gérer quand et où l’eau du lac doit aller, suivant les règles énoncées dans le manuel d’exploitation du système du lac Okeechobee (LOSOM).

Historiquement, le lac a été géré par le passé au profit de quelques intérêts particuliers au détriment de l’économie en général et en plus d’une décennie, c’est la première tentative qui permet de réviser la gestion de l’eau du lac Okeechobee afin de mettre en place une gestion plus équitable des ressources pour toutes les communautés.

Avec la construction bientôt terminée sur le renforcement de la digue Herbert Hoover, à l’extrémité sud du lac Okeechobee, le lac pourra retenir plus d’eau en toute sécurité.

Le Corps est maintenant prêt à capitaliser sur l’infrastructure renforcée pour mieux répondre aux besoins en eau du Sud de la Floride. D’autre part, le Corps a annoncé récemment la plus grande injection d’investissements fédéraux jamais réalisée pour la restauration des Everglades. Selon le bureau du représentant, l’administration Biden investira 1,1 milliard de dollars vers les Everglades pour réaliser des travaux dans les infrastructures et répondre aux exigences de la loi sur l’emploi. 

Sources : https://www.nps.gov / https://www.wpbf.com / 

https://www.floridatrend.com / www.wikipedia.org

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

TRANSPORT DE MOTOS ET D’AUTOS EN FLORIDE

À VOTRE SERVICE, nous recevons monsieur Daniel Jutras, président...

REDÉCOUPAGE DES CARTES ÉLECTORALES AUX É.-U.

Dans cette émission, monsieur Gilles Vandal, professeur émérite de...

ALERTE AUX TORNADES !

Une alerte de tornade a été émise pour le...

QUOI FAIRE OCTOBRE 2022

TOP 3 À VISITER #1 Fort Lauderdale International Boat Show Le salon...