26 C
Miami
dimanche, juin 16, 2024

PRÉSIDENT DESTITUÉ

Date:

Le mercredi 18 décembre, le président Trump a été destitué
par la Chambre des représentants majoritairement démocrate.
Marquant l’histoire, il figure comme troisième président des
États-Unis inscrit sur la liste de destitution.

À la suite du vote, Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre, a envoyé les deux articles de la destitution au Sénat : 1. Trump a abusé de son pouvoir ; 2. Trump a fait obstruction à la Chambre des représentants.

Le vote du premier article a été accepté 230 contre 197 avec une abstention et le deuxième article a été approuvé avec 229 contre 198 et une abstention. Le vote a été directement dans le sens des partis, chaque républicain s’étant opposé à la destitution du président.

Vote au Sénat
La décision finale repose maintenant dans les mains du Sénat, majoritairement républicain. Il déterminera si Trump sera démis de ses fonctions ou non. Un procès est prévu à cet effet dès janvier 2020 durant lequel les 100 sénateurs américains doivent servir de jurés impartiaux. Le procès sera présidé par John Roberts, le juge en chef des États-Unis. Au préalable, une entente doit être établie entre les sénateurs démocrates et républicains quant à la procédure du procès.
Mitch McConnell, chef de la majorité républicaine au Sénat et le leader de la minorité démocrate, Chuck Schumer, devraient se rencontrer prochainement pour essayer de négocier une entente qui définira le processus du procès au Sénat. Une fois ces paramètres établis, Nancy Pelosi déterminera les membres de l’équipe pour la poursuite du dossier des démocrates de la Chambre, en vue du procès devant le Sénat.

Au Sénat, les républicains mènent avec 53 sièges contre 45 démocrates et deux indépendants. La Floride est représentée par Marco Rubio et Rick Scott, deux sénateurs républicains. Leurs mandats sont prévus jusqu’en 2022 pour Rubio et 2024 pour Scott.

Politique vs juridique
Trump a l’appui indéniable de Mitch McConnell et de la Maison Blanche.
La semaine dernière, McConnell a déclaré qu’il n’était pas « impartial » et qu’il n’empêcherait pas d’arranger les affaires de la meilleure façon qui soit pour son allié, Trump, et ses membres dans la majorité républicaine.

Il a dit qu’il considérait « inconcevable » que les 20 votes républicains requis au Sénat pour destituer le président pourraient être possibles étant donné l’appui ferme du parti républicain envers le président.

Si suffisamment de républicains votaient en faveur de la destitution, Trump perdrait son poste sans aucune possibilité d’aller en appel. Le vice-président Mike Pence deviendrait alors le 46e président au pays.
Mais sous réserve des élections de novembre à venir en 2020, Trump pourrait d’ici là conserver sa présidence.

Un tel procès, comme il sera mené au Sénat en vue du vote sur la destitution du président, peut s’avérer être davantage d’ordre politique que juridique.

Dossier entaché
La destitution de Trump fait désormais partie des anales et entache le dossier du président de manière permanente. Le prochain vote au Sénat ou aux élections 2020 sera déterminant pour la poursuite ou non de ses fonctions.

Sondage
Selon un sondage effectué immédiatement après le vote de la Chambre, une majorité d’électeurs approuve la destitution du président.

Elle s’élève à 52 % en faveur de la destitution contre 43 % des électeurs qui la désapprouvent. Le sondage a révélé que 5 % des votants n’ont aucune opinion sur la destitution de Trump.

Article suivant

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

Navires et sous-marin nucléaire russes dans le port de La Havane

Un groupe de navires de guerre russes, étroitement surveillés...

LAUDERHILL : MATCHS DE LA COUPE DU MONDE DE CRICKET 

La Coupe du monde de cricket bat son plein...

HALLANDALE : FERMETURE DE LA I-95

De fortes averses mercredi ont provoqué des inondations soudaines...

HOLLYWOOD : OUVERTURE DU « BLOCK 40 FOODHALL » !

Sous un même toit, 10 concepts de nourriture internationale...