Routes floridiennes : travailleurs locaux en infériorité numérique

Date:

La Floride est un État de rêve où 20 millions de personnes résident. Cette année, il y a des bonnes chances que les Floridiens partagent leur système routier avec plus de 100 millions de visiteurs, rendant les plus simples périples cauchemardesques pour tout le monde.

Nos politiciens sont heureux d’annoncer que la Floride a battu un record de visiteurs depuis le début de l’année : 54,1 millions de touristes en six mois! Le gouverneur et sa troupe sont tellement satisfaits des fruits de leur labeur qu’ils nous agressent quasiment avec les chiffres effarants qu’ils font jaillir de partout : Plus de 41 millions de passagers à l’aéroport de Miami, « X » millions de vacanciers dans les ports, « X » millions d’étrangers qui consomment, « X » millions d’emplois créés… Mais ils oublient de mentionner les « X » millions de voitures supplémentaires sur les routes!

Surutilisation

Les 130 000 travailleurs faisant la navette au quotidien entre le comté de Broward et Miami-Dade, et les 70 000 voyageant de Miami-Dade à Broward, commencent à s’essouffler.

Les routes surutilisées et le transport en commun limité, donnent lieu à des embouteillages douloureux qu’endurent régulièrement les travailleurs de longue distance. Notre région est la 10ème la plus encombrée au pays. Les entreprises locales disent que cette odyssée journalière éprouve leurs travailleurs, nuit à l’économie locale et réduit la qualité de vie dans l’État.

Toujours selon les données de l’U.S. Census, durant la dernière récession, la congestion des routes avait chuté de 30 %.

Aujourd’hui, s’il faut en moyenne au travailleur américain 25,5 minutes pour se rendre au boulot, les travailleurs floridiens eux, sont confrontés à 32,5 minutes de route, soir et matin, si aucun accident ne bloque la circulation.

Pour les résidents des banlieues plus abordables, ce temps augmente de façon considérable.

Le sondage révèle également que le travailleur est retenu durant 37 heures par an dans les embouteillages sur les routes de notre région, soit sept heures de plus que l’an dernier! Il y a de quoi s’arracher les cheveux.

Ainsi, les entreprises situées dans les noyaux urbains – où le logement abordable se fait rare – sont souvent confrontées avec la perte régulière d’employés. Elles se plaignent aussi que les clients sont souvent en retard aux rendez-vous à cause du trafic. Les cédules deviennent ainsi chaotiques, les employés impatients et les clients irrités.

La croissance économique de la Floride est fantastique mais malheureusement, l’État a déjà atteint la démesure dans le domaine du déplacement routier.

Fini la promenade spontanée du dimanche après-midi, elle doit maintenant être planifiée! Peu importe le prix de l’essence…

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

IAN POURSUIT SA ROUTE

Le 24 septembre, 13h00 La tempête tropicale Ian est en...

FAITES CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR GILLES VANDAL

Faites connaissance avec monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

L’AÉROPORT D’ORLANDO OUVRE SON NOUVEAU TERMINAL C

Le septième aéroport le plus fréquenté du monde a...

GAMBLING : RÉCUPÉRATION DE TAXES !

À l’émission À VOTRE SERVICE, nous recevons M. Philippe...