Plus simple d’atteindre la Floride

Date:

Conclure une entente internationale relève généralement d’une gymnastique compliquée et tortueuse au possible.

On peut comprendre la hauteur des virgules et l’importance des points au bout de chaque paragraphe.

Ce qui surprend, c’est que ces accommodements semblent toujours plus compliqués dans le cadre d’une négociation Canado-américaine. La saga du bois d’œuvre, qui s’est éternisée sur on ne sait plus combien d’années, montre encore des toussotements aujourd’hui.

L’une des politiques qui touche le monde du tourisme et des voyageurs d’affaires, attend elle aussi son dénouement final. Les fonctionnaires des deux côtés de la frontière s’impatientent d’appliquer les mesures qui faciliteront l’entrée des passagers Canadiens sur le territoire américain.

Il a fallu une première visite du nouveau Premier Ministre canadien, Justin Trudeau, au Président américain, Barak Obama, pour faire débloquer ce projet, lequel vise un dédouanement accéléré par des officiers américains qui procéderaient en zone canadienne, comme c’est déjà le cas à Montréal, Toronto, Vancouver et cinq autres grandes villes canadiennes.

Le nouveau projet vise à étendre à d’autres aéroports, ce service qui facilite l’accueil des voyageurs aux aérogares américains, où ils n’ont plus à s’arrêter aux postes douaniers, ayant déjà passé l’inspection américaine avant de monter à bord au Canada.

Le gouvernement canadien est disposé à payer les coûts que nécessiteront la mise en place des équipements et des mesures nécessaires aux douaniers américains en sol canadien.

Le pré dédouanement terrestre s’étendra d’abord aux gares ferroviaires, qui croisent la frontière Canado-américaine, et peut-être aux passages routiers. Il est dans l’intention des gouvernements, d’implanter aussi ce système d’inspection aux gares d’autobus dont la clientèle voyage en direction des États-Unis.

Comme Le Soleil de la Floride le publiait il y a quelques mois, l’aéroport de Québec profitera très bientôt de la présence de douaniers américains pour effectuer les inspections nécessaires, ce qui évitera aux nombreux voyageurs de franchir les douanes américaines lors d’un arrêt aux aéroports de Montréal ou Toronto. Sans compter que tous seront soulagés d’éviter les interminables attentes aux postes douaniers, particulièrement à Fort Lauderdale ou Miami.

Justin Trudeau

Cette idée d’un accord de pré dédouanement avait d’abord été annoncée par l’ex-Premier ministre canadien Stephen Harper.

Rien de concret n’avait été fait jusqu’à la rencontre Trudeau-Obama.

L’incertitude planait quant à savoir si le successeur de monsieur Harper allait donner suite à cette idée.

Justin Trudeau est allé plus loin, proposant une entente englobant le Mexique. Le nouveau chef du Canada insiste sur la coopération des trois pays.

Pour ce qui est de l’implantation des postes de dédouanement américains en sol canadien, tous les voyageurs montrent leur satisfaction, particulièrement les hommes d’affaires qui œuvrent dans des marchés internationaux.

S’il reste un petit bout de chemin à franchir afin d’établir toutes les modalités et les règles, une chose demeure : cette initiative arrivera à terme plus tôt que tard et on ne voit pas comment cette formidable mesure pourrait échouer.

Finies les congestions indigestes pour les voyageurs canadiens qui se rendront aux États-Unis.

Pourquoi avoir attendu en 2016?

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

OURAGAN IAN : ÉVACUATIONS VOLONTAIRES

L’ouragan Ian s’intensifie rapidement et pourrait bientôt devenir de catégorie 4 avant de diminuer et atteindre la Floride.

IAN POURSUIT SA ROUTE

Le 24 septembre, 13h00 La tempête tropicale Ian est en...

FAITES CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR GILLES VANDAL

Faites connaissance avec monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

L’AÉROPORT D’ORLANDO OUVRE SON NOUVEAU TERMINAL C

Le septième aéroport le plus fréquenté du monde a...