Orlando en perte de vitesse

Date:

L’achalandage du tourisme dans la région d’Orlando a pris un dur coup! Composée habituellement à 80 % de Brésiliens, leur fascination pour la ville floridienne a freiné abruptement et une multitude de facteurs sont entrés en ligne de compte.

En général, cette large affluence de Brésiliens bien nantis qui visite annuellement la région touristique, en profite pour faire des provisions colossales de vêtements, d’accessoires divers et d’articles électroniques. Même avec le taux de change, les affaires sont imbattables pour eux. Mais cette année, la récession et les problèmes politiques auxquels font face le Brésil ont changé la donne.

Autres obstacles

Orlando a aussi fait face à d’autres événements plutôt défavorables pour le tourisme. Lorsqu’on ajoute dans la mêlée les mauvaises nouvelles telles que la tragédie de la fusillade dans un club gay, l’enfant de 3 ans qui a péri sous l’attaque d’un alligator et le meurtre d’une chanteuse populaire à « The Voice », la ville d’Orlando est devenue moins attrayante.

Le faible dollar canadien a aussi joué un rôle dans la baisse du tourisme aux États-Unis au cours de l’été dernier.

Et maintenant, le facteur Zika peut très bien entrer dans la balance, même si ce secteur est bien loin de cette pandémie quasi démesurée!

Puisque la géographie n’est pas la force première des visiteurs, cette région de la Floride souffrira surement des effets secondaires de cette tourmente.

Le souhait de Disney

L’an dernier, Disney avait mis en place des moyens pour désengorger leurs parcs remplis à capacité durant la haute saison.

L’ajout d’une charge pour le stationnement de la voiture et l’augmentation du prix des billets durant la forte saison a permis de réduire l’achalandage et rendre plus confortable le séjour des visiteurs. Mais le reste de la région touristique d’Orlando n’avait pas ce problème!

Selon l’organisation Visit Orlando, 25 % moins de Brésiliens ont visité la région durant la première moitié de 2016. Ceci représente une baisse considérable des revenus des entreprises de la région.

Toutefois, durant la même période, plus de Canadiens (1,5 %) ont pris des vacances à Orlando alors qu’au niveau de l’État, leur présence à diminuée de 3,5 %.

L’année 2016 semble vouloir mettre le cap sur trois années touristiques record dans cette section de la Floride. Attendons de voir si la tendance se maintiendra.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

FAITES CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR GILLES VANDAL

Faites connaissance avec monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

L’AÉROPORT D’ORLANDO OUVRE SON NOUVEAU TERMINAL C

Le septième aéroport le plus fréquenté du monde a...

GAMBLING : RÉCUPÉRATION DE TAXES !

À l’émission À VOTRE SERVICE, nous recevons M. Philippe...

IMMOBILIER : CÔTE OUEST DE FLORIDE 

À VOTRE SERVICE, nous recevons Daniel Tremblay, agent immobilier...