Opération algues: Projet pilote sur la plage de Fort Lauderdale

Date:

Le mois dernier, le conseil de la ville de Fort Lauderdale a demandé la permission de diriger un projet pilote au cours duquel, les algues ne serait plus ratissées par les équipes de nettoyage sur une section de plage. Le but premier du projet est la prévention de l’érosion. Le second; promouvoir l’éco-tourisme et le troisième : sauver de l’argent!

 

Peut-être que l’idée vous semble plutôt moche, mais ces recommandations suggérant de laisser certaines sections de la plage “au naturel” ont été bien reçues.

Depuis quelques années déjà, les parcs nationaux ne dépouillent plus leurs plages des débris laissés par la marée. Le comté de Sarasota, situé à l’ouest de l’État, ne racle pas lui non plus le sable le long de sa côte. Des pancartes disant “Share the Shore” (partagez la rive) affichent les explications et les bénéfices de la vie qui se concentre autour de ces renvois naturels.

Propre ou sale?

Bien entendu, si le projet est accepté, la plus grande partie touristique de la plage sera nettoyée des débris organiques tels le varech et fucus. Il ne faut pas que les visiteurs aient l’impression que la ville de Fort Lauderdale ne se soucie plus de sa plage! Mais sur la section du projet-pilote, les algues resteraient intouchées.

«Beaucoup de gens ne connaissent pas l’utilité de ces organismes », a déclaré Alena Alberani, présidente du Conseil consultatif de durabilité. «Les gens pensent que ce sont des malpropretés. »

Mais en réalité, ces algues sont très utiles. Lorsqu’elles se décomposent, elles préviennent l’érosion des plages en produisant des éléments nutritifs pour les plantes des dunes. De plus, elles offrent un véritable buffet, essentiel à l’alimentation des oiseaux et des créatures des plages et pour d’autres organismes marins.

Afin d’éduquer les gens, on propose d’installer des affiches expliquant le projet et les avantages de garder la plage naturelle dans le but d’avoir un impact positif sur l’éco-tourisme et sur l’environnement.

Les économies

Pour des raisons budgétaires, le comté de Palm Beach avait cessé de ratisser les plages de huit différents parcs il y a huit ans environ, selon Craig Murphy, le directeur du département de l’exploitation des parcs. Il explique que c’était la meilleure chose qui pouvait arriver! En plus d’économiser environ 200 000 $ par année, l’environnement se porte beaucoup mieux.

Monsieur Murphy affirme toutefois que les plages sont nettoyées des bouteilles de plastique et des autres déchets qui roulent aussi avec les marées. Occasionnellement, un râtelage manuel est nécessaire lorsque les algues s’étendent profondément et ne laissent pas de place pour les visiteurs.

La ville de Fort Lauderdale n’a pas dévoilé le montant d’argent qu’elle économiserait mais Chaz Adams, son porte-parole, affirme que les 10,5 verges cubes d’algues ramassées à chaque jour, sont compostées au Snyder Park. Ceci sauve environ 180 000 $ en frais d’enfouissement des ordures. L’utilisation de ce compost aide aussi à réduire la facture.

La décision d’adopter ce projet-pilote appartient aux dirigeants de la ville de Fort Lauderdale. Nous attendons le verdict!

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

TRANSPORT DE MOTOS ET D’AUTOS EN FLORIDE

À VOTRE SERVICE, nous recevons monsieur Daniel Jutras, président...

REDÉCOUPAGE DES CARTES ÉLECTORALES AUX É.-U.

Dans cette émission, monsieur Gilles Vandal, professeur émérite de...

ALERTE AUX TORNADES !

Une alerte de tornade a été émise pour le...

QUOI FAIRE OCTOBRE 2022

TOP 3 À VISITER #1 Fort Lauderdale International Boat Show Le salon...