Nouvelle cuvée de pilotes

Date:

Grâce à la technologie canadienne

Depuis la fin de l’été, dans son centre d’entrainement en Floride, la compagnie aérienne Jet Blue a débuté un nouveau programme qui permettra à une nouvelle cuvée de pilotes, novices et élites, de voler des avions commerciaux de 100 passagers, dès leur graduation.

Grâce à un partenariat avec la compagnie canadienne CAE, fabricante de simulateurs de vol fondée à St-Hubert au Québec, Jet Blue fournit maintenant la formation à une première tranche de six recrues.

Le nouveau prospectus de JetBlue

Ce nouveau programme, le seul du genre aux États-Unis, coûtera 125 000 $ à l’apprenti et prendra quatre ans à compléter.

CAE fournit déjà des curriculums d’enseignement similaires aux compagnies aériennes européennes EasyJet et Ryanair ainsi qu’a plusieurs autres en Asie.

Selon JetBlue et CAE, les apprentis pilotes étudient toute la théorie et commencent leur formation dans le simulateur. Puis, beaucoup plus tôt qu’habituellement, ils sont intégrés à d’autres membres d’équipage dans un poste de pilotage.

À leur graduation, les pilotes auront définitivement rencontré les exigences fédérales de l’aviation et réussi les tests les plus rigoureux qui soient avant d’être aux commandes d’un transporteur de passagers.

Ils seront tout aussi qualifiés que n’importe quel autre pilote de JetBlue. Et ce procédé est beaucoup rapide que l’apprentissage traditionnel.

Le prospectus normal

Aux États-Unis, la marche à suivre pour devenir pilote de transporteurs aériens commerciaux va comme suit : premièrement, l’obtention d’une licence de pilote de petit avion. Ensuite, le pilote doit poursuivre son entrainement et devenir pilote d’avion privé et cumuler 1 500 heures de vol afin de qualifier à subir une batterie de tests.

Si le pilote réussit cette dernière étape avec brio, la prochaine consiste à obtenir une certification supplémentaire qui lui permettra d’appliquer pour un job avec une compagnie aérienne commerciale.

Si le pilote est engagé en temps propice pour le transporteur, il aura la chance de devenir capitaine en aussi peu que trois ans. Si engagé en temps moins favorable, celui-ci peut demeurer au poste de navigateur de bord cinq ans ou plus avant d’avoir l’opportunité de devenir co-pilote. Il n’y a aucune garantie d’avancement ni de promotion au poste de pilote.

Les échelons

Warren Christie, vice-président senior de la sécurité et de la formation du personnel de Jet-Blue, a déclaré que le programme ne remplacera pas immédiatement les méthodes traditionnelles d’engager des pilotes, dont beaucoup viennent de petites compagnies aériennes.

« JetBlue a embauché plus de 300 pilotes l’an dernier. Mais cette année, on prévoit entrainer 24 nouveaux pilotes avec CEA» affirme Monsieur Christie.

Les candidats potentiels seront évalués selon les résultats des tests mesurant la coordination œil-main, l’habileté naturelle à exécuter plusieurs tâches simultanément, la justesse et rapidité de la pensée analytique et critique etc. Ceux qui survivent à cette première étape seront interviewés.

Les étudiants qui tirent de la patte seront immédiatement obligés de suivre une formation de rattrapage. Sinon, c’est l’expulsion.

Cette politique assure un taux de réussite très élevé. JetBlue et CEA sont convaincus que ce nouveau calendrier d’enseignement deviendra éventuellement la norme au pays.

Le syndicat des pilotes chez JetBlue s’oppose férocement à ce plan, de peur que les nouveaux gradués coupent l’herbe sous le pied des navigateurs et co-pilotes en attente d’une promotion depuis longtemps.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

IAN POURSUIT SA ROUTE

Le 24 septembre, 13h00 La tempête tropicale Ian est en...

FAITES CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR GILLES VANDAL

Faites connaissance avec monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

L’AÉROPORT D’ORLANDO OUVRE SON NOUVEAU TERMINAL C

Le septième aéroport le plus fréquenté du monde a...

GAMBLING : RÉCUPÉRATION DE TAXES !

À l’émission À VOTRE SERVICE, nous recevons M. Philippe...