Menaces virales en Floride

Date:

La Floride est un point de rencontre extraordinaire. En 2017, plus de 116,5 millions de visiteurs provenant de tous les continents ont découvert cet État magnifique. Malheureusement, avec leurs valises, ces gens apportent des virus, des bactéries, des parasites, des insectes etc. Lorsqu’on ajoute ces bestioles microscopiques à celles qui accostent avec les bateaux remplis à craquer de vivres et de marchandises d’Asie et d’ailleurs, pas surprenant que la prévention contre les invasions et les épidémies soit compliquée !

Puisqu’une personne avertie en vaut deux, voici ce qui est à surveiller en Floride cette saison, selon le Centers for Disease Control and Prevention (CDC). La grippe fait déjà rage. Des personnes ont été hospitalisées en octobre puisque sévèrement atteintes du virus. Il en coûte environ dix dollars pour se faire vacciner dans la plupart des pharmacies en Floride. Sauf que le CDC affirme que de moins en moins de gens désirent bénéficier de cette prévention, faisant gonfler le nombre de malades.  Ce qui inquiète depuis quelques temps, c’est que l’État connaît une augmentation de maladies transmises par les moustiques, telles que le Zika, la dengue et le chikungunya. En date du lundi 29 octobre 2018, les autorités ont signalé 87 cas de Zika, dont quatre d’entre eux survenus la semaine précédente. Mis à part deux cas, les infections ont été contractées lors d’un « voyage », ce qui signifie généralement que des personnes ont été infectées ailleurs et ont introduit la maladie en Floride.

Les deux autres cas ont été classés comme ayant une origine « indéterminée », et impliquent des résidents du comté de Miami-Dade. Le comté de Collier, qui englobe les villes de Naples et Bonita Springs, a enregistré le plus grand nombre de cas de Zika en 2018 (33), suivi du comté de Miami-Dade (24).

Cette maladie, qui suscitait de vives inquiétudes en 2016, est particulièrement dangereuse pour les femmes enceintes car elle peut provoquer de graves malformations congénitales. La meilleure façon de se protéger est d’utiliser un produit anti-moustique, au besoin, et de se couvrir avec des vêtements appropriés durant la période de la journée où les moustiques sont le plus actifs.

 

Prochain danger, le Mayaro

Ce virus, originaire d’Amérique du Sud, est plutôt agressif. Il a récemment été retrouvé en Amérique Centrale, en Asie et en Afrique.  Selon le professeur Barry Alto de l’Université de Floride, il pourrait bientôt manifester sa présence dans l’État s’il continue de se répandre aussi rapidement. Aucun cas de Mayaro n’a encore été manifesté, mais l’entomologiste dit que le climat floridien est idéal pour la prolifération du virus Mayaro et que les moustiques sont parfaitement adaptés à sa transmission. « En dix ans, nous avons eu trois virus majeurs transmis localement en Floride », a déclaré le professeur.  « Deux de ces trois occurrences ont eu lieu au cours des deux dernières années. Et il faut s’attendre à ce que d’autres émergences surviennent. »

La maladie de Mayaro provoque généralement des symptômes pseudo-grippaux et des douleurs articulaires et elle n’est habituellement pas mortelle. L’infection est habituellement de courte durée, environ cinq jours.

Mais elle peut entraîner des douleurs articulaires persistantes notamment aux chevilles, genoux ou aux mains et peuvent être débilitantes à court terme, rendant difficile la marche ou l’écriture. Aucun vaccin n’est disponible contre la maladie.

 

Previous articlepage a suuprimer 1
Next articleHOROSCOPE 11 MARS

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

TRANSPORT DE MOTOS ET D’AUTOS EN FLORIDE

À VOTRE SERVICE, nous recevons monsieur Daniel Jutras, président...

REDÉCOUPAGE DES CARTES ÉLECTORALES AUX É.-U.

Dans cette émission, monsieur Gilles Vandal, professeur émérite de...

ALERTE AUX TORNADES !

Une alerte de tornade a été émise pour le...

QUOI FAIRE OCTOBRE 2022

TOP 3 À VISITER #1 Fort Lauderdale International Boat Show Le salon...