La cigarette traditionnelle versus l’électronique… Révélations du robot qui fume!

Date:

Publicisée comme l’alternative plus “santé” à la cigarette traditionnelle, voici qu’après plus de trois ans de popularité explosive, on se pose la question si la cigarette électronique n’est pas plus nocive que le tabac…

La vérité, c’est qu’il n’y a aucune étude sérieuse qui ait été faite pour approuver ou culpabiliser cette cigarette de plastique. On se base sur les “qu’en-dira-t-on” pour se faire une opinion et c’est loin d’être correct.

Afin de régler la question, grâce à un don de 1,95 millions de dollars de la part du Florida Department of Health, l’Université de Miami (UM) est finalement en mesure de conduire une étude scientifique complète sur les effets de cette cigarette à piles.

Un robot qui fume

Matthias Salathé est professeur de médecine moléculaire et de pharmacologie cellulaire à l’UM. C’est lui qui procédera à l’étude afin de déterminer l’effet de cette vapeur sur les voies respiratoires humaines, et si le contenu de l’e-cigarette doit être réglementé.

Ces cigarettes à piles brûlent des composés chimiques liquides et dégagent des vapeurs au lieu de la fumée. Le liquide est offert en différentes saveurs et divers taux de nicotine.

Et croyez-le ou non, l’étude débute avec un robot!

Il fumera le liquide avec nicotine et sans nicotine. Les vapeurs respectives seront expirées sur les cultures de cellules de voies respiratoires humaines. Intelligent et assez avancé non?

Aussi, deux groupes de vrais fumeurs seront suivis durant une longue période de temps afin de répertorier les effets de l’e-cigarette sur leurs voies respiratoires. Un groupe de non-fumeurs utilisera la cigarette à vapeur sans nicotine pour étudier quels sont les changements provoqués dans leurs bronches et bronchioles.

Pour compléter les recherches, 120 fumeurs de cigarettes traditionnelles seront convertis à la cigarette électronique avec nicotine, afin d’étudier l’évolution de l’inflammation dans leurs voies respiratoires. Il sera intéressant de voir les résultats de cette transition.

Mais il vous faudra user de patience car cette étude minutieuse sera conduite durant cinq ans!

Révélations choquantes

Aux États-Unis, selon le CDC (Center for Disease Control), l’utilisation de la cigarette électronique chez les élèves d’écoles secondaires et présecondaires a triplé entre 2013 et 2014, passant de 4,5 % à 13,4 %. Ils sont maintenant plus de deux millions d’adolescents à vapoter. Sans oublier que de plus en plus d’adultes font la transition! C’est pourquoi cette étude est si importante.

Puisqu’il y a un bon côté à toute chose, on peut affirmer que la cigarette électronique pollue moins les entourages.

Pas de mégots, de papiers d’emballages ni de carton aux poubelles, dans la rue et surtout, sur nos belles plages floridiennes!

Moins de papier signifie aussi moins d’arbres coupés, moins d’eau utilisée pour leur transformation etc… Et la vapeur est moins désagréable pour les non-fumeurs que la boucane malodorante du tabac.

Fumer est nocif. Les dépendants de nicotine ont maintenant un choix supplémentaire ; celui d’altérer leur santé électroniquement et préserver l’environnement.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

REDÉCOUPAGE DES CARTES ÉLECTORALES AUX É.-U.

Dans cette émission, monsieur Gilles Vandal, professeur émérite de...

ALERTE AUX TORNADES !

Une alerte de tornade a été émise pour le...

QUOI FAIRE OCTOBRE 2022

TOP 3 À VISITER #1 Fort Lauderdale International Boat Show Le salon...

L’ART POUR CONTRER LES ORDURES 

Depuis belle lurette, le Floridien Xavier Cortada se consacre...