L’importance de ne pas lâcher…

Date:

Connell Spain ne fait rien par hasard. Le cœur encore plus grand que sa stature, l’athlète a travaillé d’arrache-pied pour réaliser son rêve de jouer avec une équipe professionnelle de football. Premièrement avec les Chargers de San Diego, puis avec les Alouettes de Montréal…

Rien n’a fonctionné. Mais abandonner n’a jamais fait pas partie de son éducation, ni de son vocabulaire. Voici donc comment il se retrouve aujourd’hui sur grand écran, sous la direction du réalisateur français de cinéma, Edgar Marie.

Le Soleil de la Floride a rencontré le résident de Pembroke Pines entre deux tournages.

La pente

Entre l’âge de sept et de 29 ans, Connell ne vivait que pour son sport. C’était sa vie, sa drogue. Le succès de sa carrière collégiale avec les Séminoles du Florida State University a toutefois pris une tournure plutôt décevante une fois arrivé dans la Ligue nationale de football. Devenu agent libre et repêché par les Chargers de San Diego, il n’a jamais joué pour l’équipe.

Puis, à Montréal, les Alouettes l’ont considéré, mais encore là, ça n’a pas fonctionné. Et c’était la fin.

Avec la mort dans l’âme, Connell obtient un MBA et travaille, sans passion, pour des grandes entreprises. Jusqu’au moment où il réalise que c’est à lui de trouver un nouveau rêve…

Le cinéma

Connell Spaine en compagnie d'Edgar Marie, un cinéaste français à Miami
Connell Spaine en compagnie d’Edgar Marie, un cinéaste français à Miami

À l’école primaire, Connell avait joué le rôle de Mr. T dans une pièce de théâtre et il avait adoré le feeling de performer sur scène. Puis, en 1999, il a figuré dans le film; Les Héros du dimanche, réalisé par Oliver Stone. Et à l’âge de 41 ans, le gentil géant réveille cette ancienne flamme et décide d’aimer la vie à nouveau. Il s’inscrit à des cours de théâtre.

« La vie se mesure au pouce » dit-il. «  J’ai toujours travaillé avec acharnement sans abandonner car on ne sait jamais la proximité entre le moment présent et le succès, et c’est souvent une question de pouces!.. Je n’attends pas que les agents m’appellent, je fais du réseautage à profusion, souvent, je me déplace sur de longues distances pour un petit rôle de rien. On ne sait jamais qui on va rencontrer, et il ne faut surtout pas lâcher.»

En moins d’un an, Connell a participé à plusieurs tournages dont la série « Ballers » sur HBO, avec son ancien rival de football collégial, Dwane The Rock Johnson. Les deux jouaient en même temps pour des équipes universitaires de la Floride.

Récemment, il a décroché un rôle dans la Web-série « Duels » produite par Edgar Marie, un cinéaste français venu tourner à Miami. Et la bonne nouvelle, c’est que d’autres épisodes sont à venir et son rôle risque de prendre de l’importance.

Inspirer les jeunes

« Apprendre à s’aimer de nouveau après un échec catastrophique est impératif et la façon dont vous regardez la vie définit votre avenir» dit-il tout bonnement.

Connell est déterminé à utiliser son expérience de vie pour aider les jeunes athlètes qui tombent de haut, comme lui. « J’aime rencontrer et aider les jeunes sur le terrain de football, les inspirer à poursuivre leur passion, les encourager à devenir le meilleur d’eux même et surtout, enseigner que si ça ne fonctionne pas à une place, c’est parce qu’il y a d’autre chose encore mieux de dessiné pour eux ».

Son livre « Surmonter les obstacles avec excellence » sera disponible dès 2017.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

FAITES CONNAISSANCE AVEC MONSIEUR GILLES VANDAL

Faites connaissance avec monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

L’AÉROPORT D’ORLANDO OUVRE SON NOUVEAU TERMINAL C

Le septième aéroport le plus fréquenté du monde a...

GAMBLING : RÉCUPÉRATION DE TAXES !

À l’émission À VOTRE SERVICE, nous recevons M. Philippe...

IMMOBILIER : CÔTE OUEST DE FLORIDE 

À VOTRE SERVICE, nous recevons Daniel Tremblay, agent immobilier...