Bitcoin et blanchiment d’argent

Date:

Une juge de la Cour de Miami-Dade a rendu son verdict dans le cas de Michell Espinose, un designer de site Web, qui aurait transmis illégalement et blanchit une valeur de 1 500 $ en Bitcoin.

Étant donné que le Bitcoin est une devise virtuelle non reconnue par une banque ou par le gouvernement, la juge cite que la loi de la Floride stipule qu’une personne peut être accusée de blanchiment d’argent seulement si elle se livre à une opération financière visant à promouvoir une activité illégale – mais que ceci est trop vague pour être appliqué au Bitcoin.

«Cette cour ne veut pas punir un homme pour vendre sa propriété à un autre, lorsque ses actions relèvent d’une loi qui est si vaguement écrite que même les professionnels juridiques ont de la difficulté à y trouver un sens singulier, » écrit la juge.

La décision a été accueillie favorablement par des experts en Bitcoin. Ils croient que celle-ci encouragera l’utilisation de la monnaie virtuelle et offrira une feuille de route aux gouvernements à travers le monde, qui luttent pour comprendre et réglementer le Bitcoin.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

LE DÉPLACEMENT DE MIGRANTS VERS LES DES ÉTATS DÉMOCRATES, AVEC LA FLORIDE EN EXEMPLE.

Aujourd’hui nous recevons monsieur Gilles Vandal, professeur émérite d’histoire...

IMMOBILIER : CÔTE EST ET SUD-EST DE LA FLORIDE

À votre service, nous recevons aujourd’hui madame Valery Ouellette,...

TRANSPORT DE MOTOS ET D’AUTOS EN FLORIDE

À VOTRE SERVICE, nous recevons monsieur Daniel Jutras, président...

REDÉCOUPAGE DES CARTES ÉLECTORALES AUX É.-U.

Dans cette émission, monsieur Gilles Vandal, professeur émérite de...