24.4 C
Miami
samedi, décembre 3, 2022

Frôlés mais épargnés…

Date:

Le lendemain du passage de la monstrueuse tempête Matthew, le Sud de la Floride se permettait de laisser échapper un grand soupir.

Tel que prévu par NOAA, le National Oceanic and Atmospheric Administration, la trajectoire de Matthew le long de notre région du Sud-est de la Floride a tenu le cap et n’a que frôlé la côte en gardant son œil suffisamment à l’est. Ce sont les vents les moins forts qui nous ont fouettés. Malgré cette délicatesse, environ 90 000 foyers ont été privés d’électricité.

Photo © NOAA

Mais si ce large ouragan de catégorie 4 à l’échelle Saffir Simpson, avait le moindrement bifurqué vers l’ouest au moment de son passage, il nous aurait fait endurer le pénible sort que le Nord de l’État de la Floride, la Géorgie, les Carolines et la Virginie ont subi.

La préparation

Lorsque les représentations graphiques du site Web de NOAA, affichent un ouragan de force 4 approchant la région, pas besoin d’un météorologue professionnel pour aviser qu’il y a danger! La logique dit que des vents de 130 à 156 mph, qui risquent de balayer l’environnement et les pluies torrentielles pouvant s’abattre durant des heures, vont inévitablement causer des dommages. La population doit à tout prix se préparer à toutes éventualités.

Photo © Denise Dumont

Dans une telle situation, compter sur la chance que la tempête passe à côté n’est pas très futé.

Les autorités municipales et floridiennes avaient donc décrété l’état d’urgence. Les écoles, institutions financières, les transports en commun, les bureaux municipaux etc., étaient fermés et c’était la chose à faire dans les circonstances. Les résidents de la région étaient en général, bien préparés pour les rigueurs de Matthew.

Le mercredi 5 octobre, dans le comté de Broward, les autorités faisaient appel à la population pour une évacuation volontaire des résidents situés à l’est de la route US-1 (Federal Highway) et de ceux résidant dans des maisons mobiles à la grandeur du comté.

Le comté de Palm Beach était voué à une collision plus sévère avec Matthew et l’ordre d’évacuation pour les résidents de la ville de Palm Beach avait été décrété.

Au sud, le comté de Miami-Dade était sous la menace d’une tempête tropicale, étant donné un plus grand éloignement avec le centre de la tempête à cette hauteur.

Les fenêtres et portes de la majorité des maisons et des petits commerces étaient barricadées. Et oui, c’était la cohue dans les magasins à grandes surfaces pour les emplettes de dernière minute. Les longues lignes chez Home Depot, dans les épiceries, aux postes d’essence et aux guichets automatiques des banques avaient de quoi enflammer la patience des flegmatiques!

Bilan des dommages en Floride

Photo © Denise Dumont

En tout, plus d’un million de foyers ont été privés d’électricité et six personnes ont perdu la vie dans notre État.

Les comtés de Miami-Dade, Broward et Palm Beach ont reçu peu de pluie. À Hollywood, moins d’un pouce de pluie a été versé et les dommages causés par le vent ont été minimes, considérant les possibilités. Nos plages ont été épargnées. Seules les plages au nord du comté de Palm Beach ont été érodées.

Les villes de Jupiter et Melbourne ont connu, durant la nuit de jeudi à vendredi, des dommages plus substantiels. Mais ce sont les régions de St-Augustine, Daytona Beach et Jacksonville qui ont été les plus touchées de Floride.

Le Weather Center rapporte que jusqu’à un pied (30 cm) de pluie s’est abattue dans cette zone et qu’à St-Augustine, la route A1A est encore complètement couverte de sable laissé par la mer déchainée. Au moment d’écrire ces lignes, la crue des eaux des rivières n’était pas rendue à son apogée et toute activité de nettoyage était paralysée.

L’érosion des plages dans ce secteur trace un bilan plutôt triste pour les vacanciers à venir.

Rapporter les faits

Photo © Denise Dumont

Nous avons reçu plusieurs commentaires au fait qu’une majorité de médias, écrits et/ou télévisés, canadiens et/ou américains, ont une forte tendance à l’exagération lors d’événements de la sorte. Ces gens n’ont malheureusement pas tort!

D’ailleurs, le Soleil de la Floride reçoit des appels de journalistes à la recherche de sensations, espérant extirper de l’information pour la rendre juteuse et cimenter leurs auditeurs.

Malheureusement pour eux, Le Soleil de la Floride refuse se prêter à ce jeu. Heureusement pour vous, nous affichons l’heure juste sur ce que nous pouvons confirmer.

Vous pouvez toujours communiquer avec nous et nous faire parvenir des photos via notre site Web lesoleildelafloride.com Aimez-nous sur Facebook et vous aurez droit aux alertes et informations de dernière minute.

Next article

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

PROTECTION DES LAMANTINS ET DE LA BAIE DE BISCAYNE

AVEZ-VOUS DÉJÀ CROISÉ UN LAMANTIN ? Ils se font de...

REQUINS BLANCS ET RECORD DE CHALEUR

ILS SONT DE RETOUR ! Chaque année, la fin de la...

LE MOIS DES PRÉVISIONS

Une fois de plus, les ornements de Noël scintillent...

LE BRIGHTLIGHT EN ROUTE VERS LA TREASURE COAST

Des résidents de Port St. Lucie ont été impressionnés...