Enquête fédérale collusion possible entre les cie aériennes

Date:

Malgré le nombre grandissant de voyageurs par la voie des airs, en dépit de la baisse sensible du prix du pétrole, depuis quelques années aux États-Unis, rien ne parvient à faire fléchir le moindrement du monde, la voracité des transporteurs aériens quant aux prix exigés à leur clientèle.

Ceux qui parcourent dans tous les sens les intermédiaires internet pour découvrir les meilleures aubaines s’aperçoivent combien les prix varient en un rien de temps, tout comme le nombre de places disponibles abord des appareils.

Les fouineurs réalisent que le jeu de l’offre et de la demande tourne aussi rapidement que la roulette du casino.

Ainsi, ceux qui après quelques coups d’œil voient les prix diminuer ont tendance à croire que plus le départ approche moins il leur en coûtera cher.

Ce n’est pas une tendance coulé dans le béton. Loin de là. Souvent c’est le contraire qui se produit.

Alors devant toutes ces acrobaties que les compagnies aériennes américaines accomplissent, le gouvernement des États-Unis a décidé de se mettre le nez dans la cuisine pour mieux comprendre la recette et découvrir à quel point quelques entourloupettes finissent par pénaliser les utilisateurs des compagnies américaines.

Les compagnies visées atterrissent toutes ici dans les trois aéroports du Sud de la Floride, ce qui veux dire que quelques soient les résultats de cette enquête, tous les passagers devraient en ressentir les effets, qui devraient en principe les favoriser.

Cartel??

En fait, les autorités des ministères responsables de cet immense moteur de l’économie ouvrent une enquête sur rien de moins qu’une collusion entre les grands transporteurs du pays.

Deux facteurs ont justement mis la puce à l’oreille des inspecteurs américains.

Cette enquête repose sur la tendance des transporteurs de restreindre les sièges disponibles ce qui permet, selon eux, de maintenir les tarifs élevés.

Une enquête civile antitrust du service de la Justice américaine s’attarde présentement sur la possibilité que les compagnies aériennes échangent des renseignements entre elles, avant par exemple d’ajouter des vols ou de nouvelles destinations donc des sièges additionnels.

On comprend alors que le plus de disponibilité possible favorise le consommateur.

L’enquête est sérieuse puisque tous les grands transporteurs ont été sommés de verser aux experts des copies de toutes les communications effectuées entre eux ainsi qu’auprès des analystes de Wall Street et des actionnaires principaux.

Ces documents exigés doivent porter explicitement sur les plans des transporteurs touchant les sièges disponibles et la stratégie adoptée pour les rentabiliser au maximum, au détriment des voyageurs.

La porte-parole du département de la Justice, Emily Pierce, a confirmé que le département enquêtait sur une «coordination illégale» potentielle entre certaines compagnies aériennes, sans identifier toutefois les cibles du gouvernement.

Grâce à une série de fusions depuis 2008, American Airlines, Delta Air Lines, Southwest Airlines et United contrôlent désormais plus de 80% des sièges sur le marché intérieur du voyage.

Ces fusions ont eu des effets néfastes pour la clientèle mais avantageux pour les transporteurs.

Parce que les compagnies aériennes ont éliminé les vols non rentables et augmenté le pourcentage de sièges occupés ce qui selon les analystes a provoqué un véritable ralentissement de la croissance, ce qui contribue à pousser les prix vers le haut.

Le tarif moyen aux États-Unis – ajusté à l’inflation – a grimpé de 13% de 2009 à 2014.

Et cela, sans considérer les milliards de dollars recueillis en nouveaux frais de toute sorte.

Au cours des 12 derniers mois précédant juin 2015, les transporteurs ont encaissé 3,6 milliards de dollars en frais de bagages et un autre 3 milliards en frais de changements de réservation.

Pas de doute, il était plus que temps que les autorités fédérales responsables du marché des compagnies aériennes viennent fouiner dans ce secteur où les affaires n’ont jamais semblé si prospères depuis quelques années.

La concurrence sert généralement les consommateurs. Les aéroports débordent et les départs et les arrivées grimpent de façon exponentielle. Particulièrement ici en Floride.

Malgré tout ce paysage embelli, le coût des sièges, des bagages et des modifications des vols, n’arrivent pas à contrôler la cupidité de ces multinationales aériennes.

Cette même cupidité pourrait bien finir par les desservir et leur coûter des petites fortunes pour ce manque de respect à l’endroit de leur clientèle.

Généralement, lorsque le ministère de la Justice commence à scruter les fonds de tiroir, les victimes potentielles s’en tirent plutôt mal.

Next articlepage a suuprimer 1

RECEVEZ LE JOURNAL GRATUITEMENT DANS VOTRE BOITE COURRIEL !

spot_img
spot_img
spot_img

Plus d'articles ...
le soleil de la floride

TRANSPORT DE MOTOS ET D’AUTOS EN FLORIDE

À VOTRE SERVICE, nous recevons monsieur Daniel Jutras, président...

REDÉCOUPAGE DES CARTES ÉLECTORALES AUX É.-U.

Dans cette émission, monsieur Gilles Vandal, professeur émérite de...

ALERTE AUX TORNADES !

Une alerte de tornade a été émise pour le...

QUOI FAIRE OCTOBRE 2022

TOP 3 À VISITER #1 Fort Lauderdale International Boat Show Le salon...